Sécurité à l'extérieur

Sécurité à l'extérieur

Sécurité au soleil 

En tant que parent, vous devez voir à ce que tous les membres de votre famille soient protégés du soleil. Le soleil dégage des rayonnements ultraviolets (UV) qui peuvent être dangereux. Si votre bébé ou votre tout-petit passe trop de temps au soleil sans protection de la peau, il présentera un plus grand risque de cancer de la peau au cours de sa vie.

Lorsque vous vous occupez de votre bébé ou de votre tout-petit, tenez compte des conseils suivants :

  • Ne laissez jamais un bébé de moins d'un an au soleil direct. Les bébés ont une faible protection solaire naturelle et sont susceptibles aux coups de soleil.
  • Installez un auvent ou un parasol sur la poussette pour garder votre bébé à l'ombre.
  • Recouvrez la peau de votre bébé de pantalons longs à mailles serrées et d'un chandail à manches longues.
  • Mettez à votre bébé un chapeau à larges bords pour protéger son visage, ses oreilles et son cou.
  • Mettez à votre bébé des lunettes de soleil bien ajustées ou enveloppantes offrant une protection UV 400, c'est-à-dire qui bloquent 100% des rayons UV. Les lunettes pour enfants ou pour bébés devraient être incassables.
  • N'appliquez pas d'écran solaire à un bébé de moins de six mois.
  • Si votre enfant a plus que six mois, appliquez un écran solaire ayant un FPS de 30 ou plus et dont l'étiquette porte la mention « à large spectre » et « résistant à l'eau ».
  • N'oubliez pas d'en remettre si votre enfant se baigne, transpire ou s'est essuyé avec une serviette.
  • Si vous devez utiliser du répulsif contre les insectes en plus de l'écran solaire, appliquez d'abord l'écran solaire. Attendez 20 minutes avant d'appliquer le répulsif contre les insectes.

Vérifiez l'indice UV tous les jours

  • Vérifiez les chaînes de radio, la télévision locale ou visitez MétéoMédia pour l'indice UV prévu pour votre région.
  • Si vous le pouvez, limitez le temps passé au soleil quand l'indice UV est de 3 ou plus, habituellement entre 11 h et 15 h, du mois d'avril au mois de septembre.

Vous êtes un modèle important. Prenez des mesures de sécurité au soleil!

Prévenir les piqûres de moustiques et de tiques

Les sorties en nature sont une excellente façon de passer du temps en famille. Ottawa offre de nombreux sentiers, boisés et paysages à explorer. Mais avant de sortir en plein air, prenez des mesures pour prévenir les piqûres de tiques et de moustiques et faites-en une routine familiale.

Tiques

Les tiques se trouvent le plus souvent dans les zones boisées, arbustives, jonchées de feuilles et les herbes hautes, qui leur procurent ombre et humidité, ainsi que dans les bandes de terrain qui les bordent. On retrouve ces habitats dans toute la région géographique d’Ottawa. 

Que puis-je faire pour protéger ma famille des piqûres de tiques?

Des moyens simples vous permettent de réduire l’exposition aux tiques. Faites-en une routine si vous prévoyez fréquenter des lieux propices aux tiques.

  • Appliquez un écran solaire une demi-heure avant la sortie, afin qu’il soit absorbé par la peau. 
  • Une fois dehors, appliquez sur la peau exposée et les vêtements un insectifuge contenant du DEET ou de l'icaridine et homologué au Canada. On peut utiliser les insectifuges contenant du DEET en toute sécurité, pourvu que l’on suive le mode d’emploi et qu’on applique la bonne concentration selon l’âge. Visitez le site de Santé Canada pour connaître la concentration qui vous convient, à vous et à vos enfants. (Les produits de combinaison écran solaire et insectifuge ne sont pas recommandés.)
  • Portez un pantalon long, un haut à manches longues, des chaussettes et des souliers, et rentrez le rebord de votre pantalon dans vos chaussettes. Il vous sera plus facile de détecter une tique sur des vêtements de couleur claire.
  • Quand vous marchez dans les bois, tâchez de rester sur les sentiers et d’éviter les herbes hautes.
  • De retour à la maison, procédez à un examen de détection de tiques sur vous-même, vos enfants et vos animaux. Prêtez une attention particulière aux orteils, aux genoux, à l’aine, aux aisselles et au cuir chevelu. Faites de ces examens quotidiens un jeu afin que vos enfants s’y prêtent de bon cœur.
  • Si vous trouvez une tique, retirez-la dès que possible. Le risque de contracter la maladie de Lyme s’accroît avec le temps de séjour de la tique sur la peau.
    • Servez-vous d’une pince fine.
    • Saisissez la tête de la tique le plus près possible de la peau et tirez lentement jusqu’à ce que la tique soit sortie.
    • Ne faites pas tourner la tique. N’utilisez pas de flamme, de lotion ni quoi que ce soit d’autre.
    • Lavez la région piquée à l’eau savonneuse.
    • Consultez votre prestataire de soins de santé si :
      • la tique est restée sur la peau 24 heures ou plus; ou
      • vous ignorez depuis combien de temps elle est sur la peau; ou
      • la tique paraît gonflée de sang, même si vous estimez que 24 heures n’ont pas passé
    • Surveillez votre état :
      • Toutes les personnes qui subissent une piqûre de tique doivent surveiller l’apparition de symptômes de la maladie de Lyme pendant 30 jours, même si elles ont reçu du médecin un antibiotique à dose unique pour prévenir la maladie.
  • Voici quelques conseils qui vous aideront à éloigner les tiques de votre domicile :
    • Tondez le gazon fréquemment.
    • Enlevez les broussailles et la couche de feuilles au sol en bordure de votre propriété, surtout si le pourtour du terrain est planté d’arbres ou d’herbes hautes.
    • Nettoyez le sol autour des mangeoires d’oiseaux afin de ne pas attirer de mulots, de campagnols ou d’autres petites bêtes porteuses de tiques.
    • Dissuadez les chevreuils d’accéder à votre terrain, car ils sont des hôtes de la tique.
    • Gardez votre bois de chauffage propre, sec, surélevé et en retrait de la maison.
  • Renseignez vos enfants sur les tiques. Encouragez-les à vous dire s’ils en trouvent une afin que vous puissiez la retirer en toute sécurité. Très petites, les tiques ne sont pas faciles à voir. La nymphe est de la taille d’une graine de pavot; la tique adulte fait la taille d’une graine de sésame.

Camps d’été et garderies

  • Si vos enfants fréquentent un camp d’été ou une garderie, assurez-vous que la personne responsable comprenne que l’application d’un écran solaire et d’un insectifuge avant les sorties fait partie de vos exigences.
  • Demandez à cette personne comment le camp ou la garderie détecte les tiques sur les enfants. Vous devez être averti des sorties en forêt de votre enfant afin de pouvoir procéder, après coup, à un examen de détection des tiques.
  • Pour en savoir davantage sur les tiques et la maladie de Lyme, visitez le site de Santé publique Ottawa

Moustiques

Pour vous protéger, vous et votre famille, contre les piqûres de moustiques, suivez ces conseils :

  • Appliquez sur la peau exposée et les vêtements un produit homologué qui éloigne les moustiques. On peut utiliser des insectifuges contenant du DEET en toute sécurité, pourvu que l’on suive le mode d’emploi et qu’on applique la bonne concentration selon l’âge. Visitez le site de Santé Canada pour connaître la concentration qui vous convient, à vous et à vos enfants.
  • Exposez le moins possible de peau en portant un pantalon long, un haut ample à manches longues, des chaussettes et des souliers. Rappelez-vous que les moustiques sont attirés par les couleurs foncées et que leur piqûre peut traverser les tissus fins et les vêtements moulants.
  • Évitez les sorties entre la brunante et l’aube; c’est la période d’activité préférée des moustiques. Ces derniers sont aussi actifs le jour, près des lieux ombragés et boisés.
  • Assurez-vous que les moustiquaires de votre maison soient bien ajustées et en bon état.

Gare à l’eau stagnante

Savez-vous que les moustiques pondent leurs œufs dans l’eau stagnante (qui est immobile et ne s’écoule pas)? Ils ont besoin d’eau pour se reproduire.

Voyez s’il y a de l’eau stagnante autour de votre maison. Ce pourrait être une activité amusante à faire avec vos enfants! Vous pourriez trouver de l’eau stagnante dans les endroits suivants :

  • les vieux pneus ou ceux qui servent de balançoires (astuce : percez de grands trous dans ces pneus pour drainer l’eau qu’ils contiennent)
  • les citernes pluviales (astuce : recouvrez chaque ouverture de moustiquaire)
  • les jouets
  • les pots à fleurs et leurs plateaux
  • les pataugeoires
  • les meubles de jardin
  • les brouettes
  • tout objet susceptible de retenir la moindre quantité d’eau pendant une semaine

Pour éviter la stagnation d’eau :

  • nettoyez régulièrement les descentes pluviales afin de prévenir les bouchons;
  • inclinez les embarcations et tout autre matériel pour les vider de leur eau;
  • rafraîchissez l’eau des bains d’oiseaux au moins une fois par semaine.

Pour de plus amples renseignements sur les moustiques, consultez le site de Santé publique Ottawa

Sécurité hivernale
 

Saviez-vous que les mois de décembre, janvier et février sont les mois les plus froids de l'hiver à Ottawa? Il est difficile d'éviter le froid, mais il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour protéger votre enfant.

Les gelures ont lieu lorsque la peau à découvert commence à geler. Elles touchent le plus souvent les joues, les oreilles, le nez, les doigts et les orteils.

L' hypothermie se produit lorsque la température du corps devient trop basse.

Conseils de sécurité:

  • Gardez votre enfant à l'intérieur quand la température descend sous la barre des -25 °C, ou des -28 °C avec le refroidissement éolien 
  • Assurez-vous que votre enfant porte toujours un chapeau qui couvre entièrement ses oreilles
  • Utilisez des cache-cou plutôt que des foulards
  • Prenez des pauses fréquentes pour boire une boisson chaude à l'intérieur
  • Gardez votre enfant actif 
  • Faites-lui enfiler plusieurs couches de vêtements : sous-vêtements isolants, camisole, tricot, deux paires de chaussettes, deux paires de mitaines
  • N'attendez jamais avant d'enlever les bottes et les vêtements mouillés de votre enfant

Pour en savoir plus sur la sécurité hivernale, consultez les ressources de Santé Canada.

Port du casque de sécurité 
 

Vous souhaitez acheter un casque pour votre enfant? Voici quelques éléments importants à garder en tête :

  • Achetez un casque qui enserre bien la tête de votre enfant, plutôt que de choisir une taille plus grande en prévision de sa croissance.
  • Recherchez une preuve que le casque est approuvé, il devrait avoir une étiquette à l'intérieur ou à l'extérieur du casque.
  • Il n'est pas recommandé d'acheter un casque usagé.

Vous vous demandez si le casque de votre enfant est adéquat et bien ajusté? Vous trouverez des réponses à vos questions dans les sections suivantes :

Vous prévoyez utiliser un siège d'enfant ou une remorque pour bicyclette ?
 

Il n'est pas recommandé de transporter un enfant de moins d'un an dans un siège d'enfant ou une remorque pour bicyclette. Les casques de vélo ne sont pas conçus pour les enfants de cet âge parce qu'ils ne tiennent pas encore assez bien leur cou et leur tête. De plus, les bébés ne sont pas en mesure d'amortir les mouvements et les secousses pendant les déplacements à vélo.

Lorsque vous transportez un enfant de plus d'un an, il est important que celui-ci porte un casque de vélo bien ajusté et qu'il soit attaché en tout temps dans la remorque ou le siège d'enfant. N'oubliez pas de porter un casque vous aussi pour vous protégez ainsi que pour donner l'exemple.

Pour en savoir plus sur la prévention des blessures liées à l'utilisation d'un siège d'enfant ou d'une remorque pour bicyclette ou pour savoir identifier les risques potentiels, visitez le site Web de l'organisme Parachute

Votre enfant fait du tricycle ?
 

C'est habituellement autour de l'âge de trois ans que les enfants sont prêts à faire du tricycle. Le port d'un casque de vélo est nécessaire pour prévenir les blessures à la tête.

Il existe des casques pour tout-petits, dont la partie arrière descend plus bas afin d'offrir une plus grande protection et de venir en aide aux muscles plus faibles de la tête et du cou. Certains enfants peuvent devenir trop grands pour ces casques avant l'âge de cinq ans ; il faut alors utiliser un casque plus grand.

Les casques viennent avec du rembourrage supplémentaire qui peut être ajouté à l'avant et à l'arrière pour un meilleur ajustement. 

Casques de vélo
 

Toutes les personnes de moins de 18 ans doivent porter un casque de vélo approuvé. Mettez le casque sur la tête de votre enfant de sorte qu'il ne penche ni vers l'avant, ni vers l'arrière. Effectuez ensuite les vérifications suivantes :

 

  • Deux doigts entre le casque et les sourcils
  • Les courroies en forme de V autour des oreilles
  • Un doigt entre le menton et la courroie attachée

 

 

 Demandez à votre enfant de secouer la tête de haut en bas et de gauche à droite. Le casque devrait rester en place et être ajusté confortablement. 

Casques de hockey
 

Les enfants de 10 ans et moins doivent toujours porter un casque pour patiner dans les arénas de la Ville d'Ottawa. Cependant, le port du casque est toujours recommandé pour les activités sur glace. Les casques de vélo ne sont PAS recommandés pour le patinage.

Mettez le casque sur la tête de votre enfant de sorte qu'il ne penche ni vers l'avant, ni vers l'arrière. Effectuez ensuite les vérifications suivantes :

  • Un doigt entre le casque et les sourcils
  • Un doigt entre la mentonnière et le menton
  • Le casque ne bouge pas

Demandez à votre enfant de secouer la tête de haut en bas et de gauche à droite. Le casque devrait rester en place et être ajusté confortablement.

Le port du casque est recommandé pour les personnes de tous âges qui pratiquent des activités récréatives. 

Comment le port du casque protège-t-il la tête de mon enfant?
 

Le casque prévient les blessures à la tête en amortissant le choc subi lors d'une chute ou d'un coup. Il existe de nombreux types de casques. La plupart des casques se classent dans l'une des catégories suivantes :

  • Casque à impact unique : Ces casques sont conçus pour protéger contre UN seul impact. Ils doivent être remplacés après une collision ou un choc violent, même en l'absence de dommage apparent. Par exemple, ceci s'applique aux casques de vélo.
  • Casque à impacts multiples : Ces casques sont conçus pour protéger la tête contre plus d'un impact. Ils doivent être remplacés s'ils présentent des dommages apparents. Par exemple, ceci s'applique aux casques de hockey.
  • Casque multisport : Ces casques, approuvés pour plusieurs activités, sont généralement des casques à impact unique. Il est important de consulter l'étiquette du fabricant pour connaître les activités visées. Par exemple ceci s'applique à certains casques de vélo approuvés pour le vélo, le patin à roues alignées et la planche à roulettes.
Choisir le bon casque pour mon enfant
 
Choisir le bon casque pour l'activité

Activité

Casque recommandé

Type de protection

Étiquette d'approbation
(Canada, États-Unis et Europe)

Bicyclette et trottinette non motorisée

Casque de vélo

Impact unique

CSA, CPSC, ASTM ou Snell

Patinage à roues alignées

Casque de vélo, de patin à roues alignées ou de planche à roulettes

Généralement impact unique

CSA, CPSC, ASTM ou Snell

Vélo BMX

Casque de BMX

Impacts multiples

ASTM F1492

Planche à roulettes

Casque de planche à roulettes ou certains casques de vélo

Impact unique ou impacts multiples

ASTM F1492, Snell-94, CEN, CSA, CPSC, ASTM ou Snell

Hockey et patinage sur glace

Casque de hockey

Impacts multiples

CSA

Ski et planche à neige

Casque de ski

Impact unique

Snell ou CPSC

Glissade/Toboggan

Casque de hockey ou de ski

Casque de hockey : impacts multiples
Casque de ski : impact unique

CSA, CPSC ou Snell

Autres casques de sport
 
  • Mettez le casque sur la tête de votre enfant de sorte qu'il ne penche ni vers l'avant, ni vers l'arrière.
  • Ajustez les courroies latérales et la mentonnière selon les instructions du fabricant.
  • Demandez à votre enfant de secouer la tête de haut en bas et de gauche à droite. Le casque devrait rester en place et être ajusté confortablement.
Quand remplacer le casque de mon enfant?
 
  • Après une collision ou un choc violent
  • Lorsqu'il est devenu trop petit
  • S'il est fissuré ou bosselé, ou si ses courroies s'effilochent ou se déchirent
  • Cinq ans après la date de fabrication du casque, pour les casques de vélo
Devrais-je permettre à mon enfant d'apposer des autocollants sur son casque?
 

Les autocollants ne sont pas recommandés en raison de leur adhésif, qui peut affaiblir le plastique du casque. Certains autocollants peuvent être compatibles avec le plastique du casque de votre enfant, mais si vous n'êtes pas certain, il est préférable de les éviter.

Sécurité au terrain de jeux 

S’amuser en toute sécurité au terrain de jeux

Le terrain de jeux est l’endroit idéal pour vous amuser et bouger avec votre enfant!

Saviez-vous qu’il y a tout plein de bienfaits à jouer dehors pour votre enfant? En voici quelques-uns :

  • Santé mentale et émotionnelle améliorée.
  • Santé physique améliorée et renforcement musculaire.
  • Concentration à l’école favorisée et meilleures notes.

Il est important de jouer dehors pour le développement de votre enfant, mais il est aussi important de veiller à prévenir les blessures évitables. Voici quelques-unes des plus courantes :

  • Les enfants de 4 à 10 ans tombent souvent des grimpeurs. Ces chutes peuvent causer des fractures et des blessures à la tête ou au cou.
  • Les nourrissons et les adolescents, eux, se blessent plus souvent sur les balançoires. Attendez que bébé se tienne en position assise de lui-même avant de l’asseoir dans une balançoire.  

La plupart de ces blessures sont évitables par :

  • Une supervision attentive et adaptée à l’âge et au niveau de développement de l’enfant.
  • Le respect de directives de sécurité simples. 

Conseils de sécurité au terrain de jeux pour les parents :

  • Restez suffisamment près de votre enfant pour pouvoir intervenir au besoin. Soyez alerte, portez attention et anticipez le danger.
  • N’oubliez pas la règle « 5 ans, 5 pieds »! Si votre enfant a 5 ans ou moins, incitez-le à jouer dans des structures hautes de moins de 5 pieds.
  • Évitez les distractions, comme la lecture ou le téléphone cellulaire.
  • En hiver, empêchez votre enfant d’utiliser les structures de jeux : une chute sur une surface gelée est beaucoup plus dangereuse.
  • Veillez à ce que votre enfant porte des chaussures à semelle de caoutchouc et que ses lacets soient attachés.
  • Si vous constatez un quelconque danger, par exemple si des objets pointus ou des déchets se trouvent sur un terrain de jeux, signalez la situation aux responsables des parcs de la Ville, au 3-1-1, ou aux bureaux de l’école.
  • Pour d’autres conseils de sécurité, visitez le site de Parachute Canada

Au terrain de jeux, incitez votre enfant à :

  • Attendre son tour.
  • Glisser les pieds devant.
  • Utiliser les structures comme il faut.
  • Se tenir loin des balançoires en mouvement et du bas des glissoires.
  • Éviter d’utiliser des structures mouillées, qui peuvent être particulièrement glissantes.
  • Se tenir loin des situations d’intimidation ou de danger.
  • Retirer tout casque, foulard ou vêtement à cordon avant d’aller jouer.
  • Laisser les vélos et les sacs à l’écart de l’aire de jeux pour éviter que quelqu’un trébuche. 

Structure de jeu résidentielle

Les structures de jeu résidentielles doivent être conformes aux normes canadiennes de sécurité au terrain de jeux établies par l’Association canadienne de normalisation (CSA). En voici quelques-unes :

  • Les surfaces entourant les structures de jeu doivent être profondes et recouvertes d’une matière molle, par exemple :
    • Sable.
    • Gravier fin.
    • Paillis.
    • Granulat de caoutchouc.
  • Pour les enfants âgés de 5 ans et moins, ces zones devraient être profondes de 15 cm. Pour les plus vieux, on vise plutôt 30 cm de profondeur.
  • Les ouvertures de la structure devraient mesurer moins de 9 cm ou plus de 22,5 cm de largeur, l’idée étant d’éviter que la tête d’un enfant puisse y rester coincée.

Pour en savoir plus sur les normes encadrant les structures de terrain de jeux, visitez la page de l’Association canadienne de normalisation ou appelez au 1-800-463-6727.

Il est important de savoir que les trampolines résidentiels peuvent causer de sérieuses blessures, même sous la supervision d’un adulte et même s’ils sont munis de filets de sécurité. Selon la Société canadienne de pédiatrie, « les trampolines ne devraient pas être considérés comme du matériel de jeu ». Pour en savoir plus, visitez le site de la Société canadienne de pédiatrie, Soins de nos enfants.

N’oubliez pas que les pataugeoires posent un risque de noyade. Assurez la sécurité de votre enfant en le surveillant attentivement pendant la baignade et en vidant le bassin peu après. Pour en savoir plus en matière de sécurité aquatique, visitez le site Être parent à Ottawa ou appelez la Ligne info-santé publique Ottawa au 613­PARENTS (613­727­3687) [ATS : 613­580­9656].

Consultez la liste des Parcs et espaces verts d’Ottawa pour trouver un terrain de jeux près de chez vous. 

Sécurité aquatique
 

Saviez-vous qu'un enfant peut se noyer dans aussi peu que 2,5 cm (1 po) d'eau? Selon la Société canadienne de pédiatrie, la noyade est la deuxième cause de décès la plus courante chez les enfants de moins de cinq ans.

Précautions générales

Pour protéger vos enfants lorsqu'ils se trouvent à proximité de l'eau, suivez les conseils suivants :

  • Votre enfant doit toujours être à portée de main d'un adulte lorsqu'il se trouve dans l'eau ou près de l'eau, qu'il s'agisse d'une piscine, d'une baignoire, d'une étendue d'eau ou d'une autre source d'eau. Il ne doit jamais rester seul, même pour un instant.
  • Votre enfant doit porter un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuel dans l'eau et près de l'eau.
  • Les bébés qui ne peuvent pas encore se tenir seuls en position assise doivent rester dans les bras d'un adulte.
  • Les cours de natation sont excellents pour votre enfant, mais ils ne suffisent pas à prévenir la noyade.
  • Soyez prêt à intervenir en cas d'urgence, notamment à pratiquer la réanimation cardiorespiratoire et à appeler le 9-1-1.

Piscines privées

Selon l'organisme Parachute, près de la moitié des noyades d'enfants se produisent dans une piscine privée. Voici quelques conseils de sécurité en matière de piscines :

 

  • Votre enfant doit être supervisé par un adulte en tout temps.
  • Placez le matériel de sécurité (p. ex. perche non métallique, ligne d'attrape flottante, trousse de premiers soins, téléphone) à un endroit accessible.
  • Apportez tout ce dont vous avez besoin (p. ex. boissons, collations, écran solaire, jouets, serviettes) près de la piscine avant de laisser votre enfant se baigner.
  • Installez des signes indiquant les zones profondes et peu profondes pour éviter qu'une personne se blesse en plongeant en zone peu profonde.
  • Rangez les produits chimiques adéquatement. Gardez ces produits, y compris le chlore, hors de la portée des enfants.

Nouvelles règles sur les piscines privées

Tous les propriétaires de piscine d'Ottawa doivent veiller à ce que les portes de leur clôture se referment d'elles-mêmes, soient munies d'un mécanisme de verrouillage automatique et soient verrouillées en tout temps, sauf lorsque la piscine est utilisée. Consultez le Règlement sur les clôtures de piscine pour en savoir plus. 

Avez-vous d'autres questions?

  • Communiquez avec une infirmière en santé publique. Contactez le centre d'information santé publique Ottawa au 613-PARENTS [613-727-3687] (ATS : 613-580-9656) ou par courriel à EtreParentaOttawa@ottawa.ca

Contactez Nous