Mon enfant bégaie… Dois-je m’inquiéter?

Roxane Bélanger, orthophoniste agréée, OAOO

Premiers mots : Programme de services de rééducation de la parole et du langage pour les enfants d'âge préscolaire d'Ottawa

Le 12 février 2018, nous discuterons de ce sujet sur la Page Facebook d'Être parent à Ottawa. Joignez-vous à la conversation!

Quand Benjamin, trois ans, a commencé à répéter des mots, sa mère s'est inquiétée. Elle a donc appelé une infirmière de la Ligne info-santé publique Ottawa, a rempli le bilan de la communication de Premiers mots et a immédiatement été rassurée. Comme beaucoup d'enfants d'âge préscolaire, Benjamin traversait une phase normale de bégaiement, ou non-fluidité verbale. Même si Benjamin répétait des sons et des mots à l'occasion, sa mère savait qu'elle devait écouter le SENS de ses paroles, et non sa manière de parler. Elle a ralenti son propre débit et a donné à son fils tout le temps nécessaire pour finir ses phrases. Finalement, Benjamin a surmonté son problème de bégaiement sans avoir eu besoin de traitement. 

Connaissez les signes

Entre deux et cinq ans, bon nombre d'enfants vivent des périodes normales de bégaiement ou de non-fluidité verbale. Ils répètent des sons et des mots, surtout quand ils sont fatigués, excités ou mécontents. Les épisodes de bégaiement peuvent se transformer au fil du temps et durer quelques jours, quelques semaines, voire quelques mois.

La recherche montre que ces périodes d'hésitation verbale sont souvent associées à une progression rapide du langage. Pour certains enfants, il est difficile d'utiliser correctement les bons mots et les bonnes phrases rapidement dans une conversation. Ils doivent souvent s'interrompre ou répéter un mot entier (« Je-je-je veux le ballon ») ou sa première syllabe (« Ma-ma-maman... »). Chez plus de 75 % de ces enfants, le problème se résorbe de lui-même en six mois. Lorsque ce n'est pas le cas, un vrai bégaiement peut en être la cause. Il est alors important de commencer un traitement dès que possible. Commencez par porter une attention particulière à la façon de parler de votre enfant.

Le saviez-vous?

  • Environ 5 % des enfants bégaient.
  • Le bégaiement touche plus de garçons que de filles.
  • Ce trouble est héréditaire et n'est pas causé par l'anxiété.
  • Le bégaiement peut empirer quand l'enfant est fatigué, malade ou excité.
  • Le traitement est efficace chez la plupart des enfants

Voici comment distinguer la non-fluidité verbale normale de réels problèmes de bégaiement.

Non-fluidité verbale normale Bégaiement
  • Répétition de mots (p. ex., « Je-je-je vois une voiture ») ou de parties de phrases (p. ex., « Je vois-je vois un ballon »).
  • Révision de phrases (p. ex., « Je veux-je veux aller... je vais au magasin »).
  • Pauses entre les mots.
  • Répétition sans effort.
  • Périodes de fluidité : l'enfant hésite peu ou pas pendant une journée ou une semaine.
  • Le comportement ne semble pas empirer.
  • Les symptômes sont apparus il y a moins de six mois.
  • Répétition de parties de mots (p. ex., « A-a-allô ») ou de sons (p. ex. « B-B-B-Bobby »).
  • Étirement de son (p. ex., « Mmmmm-aman »).
  • Blocage : l'enfant bloque sur un son, parfois complètement.
  • Signes de tension ou de difficulté (p. ex., mouvements de tête, tension des lèvres, changement de l'intensité de la voix).
  • Le bégaiement semble s'aggraver.
  • L'enfant évite de parler, devient conscient de ses difficultés ou en parle.
  • Le bégaiement dure depuis plus de six à douze mois.

Comment aider votre enfant?

Qu'il s'agisse de répétitions normales ou d'un problème possible de bégaiement, les parents, gardiens et professionnels peuvent aider l'enfant en s'intéressant au SENS de ce qu'il dit (contenu), et non à sa manière de parler. Voici des suggestions pour aider l'enfant à traverser cette phase.

  • Ralentissez. Parler lentement vous-même ralentira davantage le débit de votre enfant que lui dire de parler moins vite. Faites des pauses plus longues et plus fréquentes entre les phrases.
  • Accordez toute votre attention à l'enfant et laissez-lui le temps de parler. Il comprendra qu'il n'a pas à se presser et que vous vous intéressez à ce qu'il dit. En groupe, veillez à ce que l'enfant ait le temps de parler.
  • Soyez patient et concentrez-vous sur ce que dit l'enfant. Laissez-le finir sa pensée au lieu de l'interrompre ou de finir la phrase à sa place, ce qui n'améliorera pas sa fluidité.
  • Évitez de dire à l'enfant de « ralentir » ou de se « calmer ». Cela risque de le rendre plus nerveux ou de le gêner. Montrez plutôt que vous vous intéressez à ce qu'il dit!
  • Rassurez-vous : le problème se résorbe chez la plupart des enfants. Continuez la conversation lentement.

Agissez tôt, demandez de l'aide!

Si vous êtes inquiet, n'attendez pas! Demandez de l'aide. Chez certains enfants, le problème ne se règle pas de lui-même. Comme tous les autres troubles de communication, il est préférable de régler les problèmes de bégaiement rapidement. À Ottawa, le Programme de services de rééducation de la parole et du langage pour les enfants d'âge préscolaire d'Ottawa Premiers mots offre des services pour vous aider. Voici comment en bénéficier :

  • Remplissez le bilan de la communication de Premiers mots pour savoir où se situe votre enfant dans les étapes de l'acquisition du langage et de la parole. Cet outil gratuit est actuellement offert en ligne en français et en anglais, et le sera bientôt en chinois simplifié et en arabe. Refaites le test tous les six mois pour vérifier les progrès de l'enfant.
  • Parlez à une infirmière en santé publique. Appelez la Ligne info-santé publique Ottawa (LISPO) au 613-580-6744 (ATS : 613-580-9656) ou écrivez à Santé publique Ottawa à l'adresse healthsante@ottawa.ca. Vous pouvez aussi communiquer avec une infirmière en santé publique et d'autres parents sur la page Facebook d'Être parent à Ottawa.
  • Visitez le site Web de Premiers mots à l'adresse www.firstwords.ca/fr pour en savoir plus sur diverses ressources et vous renseigner en visionnant des séminaires en ligne.

 

N'oubliez pas : l'intervention précoce est la meilleure approche!

Visitez le site Web de Premiers mots au www.firstwords.ca/fr.

Inquiet du développement des aptitudes à la communication de votre enfant? Remplissez en ligne le bilan de Premiers mots ou appelez la Ligne info-santé publique Ottawa au 613-580-6744.

 

Contactez Nous