Sécurité des enfants

Sécurité des enfants

Assurer la sécurité de leur enfant est la principale préoccupation de la majorité des parents. N'oubliez pas qu'aucune mesure de sécurité ne peut éliminer les dangers complètement. Une surveillance active est primordiale pour protéger votre enfant. Cette section vous aidera à vous préparer au pire afin de l'éviter pour votre enfant. Vous en apprendrez davantage sur : 

Sécurité des enfants à bord d'un véhicule

La question de la sécurité des enfants en voiture peut parfois paraître compliquer. Beaucoup de parents se demandent en effet comment assurer cette sécurité. De quel genre de siège a‑t‑on besoin? Comment l’installer? Quand changer de sièges? À quel âge l’enfant pourra‑t‑il porter une ceinture de sécurité? 

Selon la loi ontarienne, c’est au conducteur qu’il appartient de s’assurer que tous les passagers de moins de 16 ans sont attachés solidement en fonction de leur poids, de leur taille et de leur âge.

Consultez les explications sur les 4 étapes ci‑dessous afin de savoir quel dispositif convient à votre enfant.

1re étape – Sièges de sécurité pour enfants faisant face à l’arrière
 En vertu de la loi ontarienne, vous devez asseoir votre bébé dans un siège de sécurité faisant face à l’arrière jusqu’à ce qu’il pèse au moins 9 kg (20 lb). Cela dit, il vaut mieux le laisser dans ce genre de siège pendant le plus grand nombre de mois possible. En effet, certains de ces sièges sont conçus pour des enfants pouvant peser jusqu’à 20 kg (50 lb). Le fait que les jambes de votre bébé touchent le dos du siège de votre voiture n’est pas considéré comme un problème, pourvu que sa taille et son poids soient inférieurs aux directives prescrites pour son siège.

Installation du siège de sécurité pour enfants faisant face à l’arrière

Consultez toujours le manuel du véhicule et le guide de l’utilisateur du siège pour savoir comment l’installer. Pour adapter l’inclinaison aux besoins de votre enfant, servez-vous de l’indicateur de niveau du siège. Vérifiez toujours si le siège est solidement arrimé par la ceinture. Faites en sorte qu’il ne bouge pas, latéralement ou d’avant en arrière, de plus de 2,5 cm (1 po).

Attachement du bébé

Faites en sorte que les courroies de sécurité soient au niveau des épaules de votre enfant ou à un niveau immédiatement inférieur et que la pince de poitrine soit au niveau de ses aisselles. Pour vous assurer que le harnais est bien fixé, pincez verticalement le harnais, à la hauteur des épaules de votre enfant. Il faut resserrer le harnais si vous êtes capable de le pincer et de le maintenir pincé.

Pour en savoir plus sur la position du levier du siège, consultez le guide utilisateur ou adressez-vous au fabricant. 

2e étape – Sièges de sécurité pour enfants faisant face à l’avant
 En vertu de la loi ontarienne, votre enfant doit être assis dans un siège de sécurité jusqu’à ce qu’il pèse au moins 18 kg (40 lb). N’oubliez qu’il est préférable qu’il fasse face à l’arrière le plus longtemps possible (jusqu’à ce qu’il ait atteint la taille ou le poids maximal indiqué dans le manuel du siège). Lorsqu’il est trop vieux pour le siège faisant face à l’arrière, vous pouvez tourner son siège vers l’avant. Faites-le asseoir dans un siège faisant face à l’avant aussi longtemps que possible avant de passer au siège d’appoint. Un grand nombre de sièges faisant face à l’avant conviennent à des enfants pouvant peser jusqu’à 30 kg (65 lb).

Installation du siège de sécurité pour enfants faisant face à l’avant

Consultez toujours le manuel du véhicule et le guide de l’utilisateur du siège pour savoir comment l’installer. Vérifiez toujours si le siège est solidement arrimé par la ceinture. Assurez-vous qu’il ne bouge pas, latéralement ou d’avant en arrière, de plus de 2,5 cm (1 po).

Fixation de la courroie d’attache 

Si vous avez un siège de sécurité pour enfants faisant face à l’avant, vous devez fixer la courroie à l’ancrage d’attache de votre véhicule. La courroie d’attache se trouve dans la partie supérieure du siège. C’est elle qui empêche le siège d’avancer en cas de collision. Si votre véhicule en est dépourvu, demandez à votre concessionnaire de vous en poser une.

Attachement du bébé

Faites en sorte que les courroies de sécurité soient au niveau des épaules de votre enfant ou à un niveau immédiatement inférieur et que la pince de poitrine soit au niveau de ses aisselles.

3e étape – Sièges d’appoint
 En Ontario, la loi stipule qu’un enfant doit peser au moins 18 kg (40 lb) pour pouvoir être assis dans un siège d’appoint. Il est préférable d’asseoir votre enfant dans un siège de sécurité le plus longtemps possible. Il doit y rester jusqu’à ce que l’une des situations suivantes se produise :
  • Il a 8 ans.
  • Il pèse 36 kg (80 lb).
  • Il mesure 145 cm (4 pi 9 po).

Même si votre enfant satisfait à l’un de ces critères, il se peut qu’il ne soit pas encore entièrement prêt pour la ceinture de sécurité. Lisez les paragraphes suivants pour déterminer si votre enfant peut se passer de son siège d’appoint.

4e étape – Ceintures de sécurité
 Les ceintures de sécurité sont conçues pour les adultes et les enfants plus âgés. Votre enfant est prêt pour la ceinture de sécurité SEULEMENT quand :
  • Son dos s’appuie contre le dossier du siège du véhicule.
  • Ses genoux dépassent le siège et ses pieds touchent le plancher.
  • La ceinture diagonale passe sur son épaule, et NON sur son cou ou son visage.
  • La ceinture abdominale est bien ajustée sur ses hanches, et NON sur son ventre.
  • Si votre enfant ne satisfait pas à tous ces critères, il est recommandé de continuer d’utiliser un siège d’appoint.

Utilisation sans danger de la ceinture : quelques conseils

  • Si votre enfant a moins de 13 ans, c’est sur le siège arrière du véhicule qu’il est le plus en sécurité. La plupart des voitures sont équipées à l’avant de coussins de sécurité, qui peuvent blesser votre enfant s’ils se déploient à la suite d’une collision ou d’un arrêt brusque.
  • N’employez jamais la même ceinture de sécurité pour deux enfants.
  • Ne passez jamais la ceinture diagonale dans le dos de votre enfant et ne la placez pas non plus sous son bras.
  • Lorsque votre enfant est assis, passez la ceinture diagonale sur son épaule, et non sur son cou ou son bras.
  • Veillez à ce que sa ceinture abdominale soit bien ajustée sur ses hanches et non sur son ventre.

Autres conseils utiles

  • On déconseille de faire porter à l’enfant des habits de neige ou des vêtements d’hiver amples lorsqu’il est assis dans son siège de sécurité, car il est difficile de bien fixer le harnais dans ce cas.

  • Veuillez fixer ou ranger tous les objets qui se trouvent dans votre voiture car, lors d’une collision, ils deviendront des projectiles qui risquent de blesser les passagers.

  • Pour ce qui est du siège de sécurité, les pièces de rechange – celles qui ne sont pas des pièces d’origine – peuvent être dangereuses. Pour en savoir plus sur les accessoires, veuillez consultez le site de Transports Canada.

  • Inscrivez le siège de sécurité de votre enfant auprès du fabricant, qui vous avisera en cas de rappel.

  • Remplacez toujours le siège après sa date de péremption, s’il est déchiré ou brisé, ou s’il se trouvait dans un véhicule ayant subi une collision.

Important : En Ontario, les personnes qui n’installent pas correctement et solidement le siège de sécurité de leur enfant dans leur voiture sont passibles d’une amende pouvant atteindre 1000 $ et courent le risque d’accumuler 2 points d’inaptitude.

Besoin d’aide? Vous avez d’autres questions?

Appelez le Conseil de sécurité d’Ottawa au 613 238‑1513, poste 229, ou écrivez à bestfit@ottawasafetycouncil.ca afin de parler à un technicien diplômé en sécurité des passagers. Vous pouvez également vous inscrire en ligne à une clinique d’installation de sièges de sécurité, dans le cadre du programme BestFit du Conseil de sécurité d’Ottawa.

Téléphonez au centre d’information de Santé publique Ottawa au 613 PARENTS (613 727‑3687 ou ATS : 613 580‑9656) ou écrivez à Santé publique Ottawa à l’adresse etreparentaottawa@ottawa.ca.

Communiquez avec une infirmière en santé publique et d’autres parents sur la page Facebook Être parent à Ottawa.

Anaphylaxie
L'anaphylaxie est une réaction allergique. Elle touche soit au moins deux systèmes du corps, soit le système respiratoire. L'anaphylaxie est le type le plus grave de réaction allergique et elle est diagnostiquée par un médecin.

Sans soins médicaux, la réaction peut empirer. Elle peut également causer la mort. Un traitement immédiat est requis.

 Quelles sont les causes de l'anaphylaxie?

Votre enfant peut subir une réaction anaphylactique s'il avale ou si on lui injecte une substance à laquelle il est allergique. Toucher ou sentir l'allergène peut causer une réaction allergique, mais rarement de l'anaphylaxie.

Voici les sources les plus communes d'allergènes :

  • les médicaments
  • les aliments et les boissons : noix, poissons, œufs, lait
  • les piqûres ou morsures d'insectes : abeilles et guêpes
  • le latex: ballons, gants de caoutchouc, certains pansements adhésifs

Prévenir toute réaction est toujours l'objectif premier. Nous pouvons tous contribuer à assurer la sécurité des enfants souffrant d'allergies graves à l'école.

 Que puis-je faire comme parent?

  • Souvenez-vous que la plupart des écoles interdisent le beurre d'arachide et les autres produits à base d'arachides et de noix à l'école
  • Demandez à l'enseignant de votre enfant s'il y a d'autres aliments à éviter de mettre dans la boîte repas de ce dernier
  • Rappelez à votre enfant de ne jamais partager sa nourriture à l'école
  • Rappelez à votre enfant de toujours bien se laver les mains avec de l'eau et du savon avant de partir pour l'école
  • Prenez soin d'éviter la contamination croisée entre un aliment sécuritaire et un allergène. Cela peut se produire lorsque votre enfant va à l'école sans s'être lavé les mains après avoir mangé du beurre d'arachides ou de noix. La contamination croisée peut aussi survenir lorsqu'un même couteau est utilisé pour un aliment sécuritaire et un allergène.
  • N'oubliez pas qu'un désinfectant pour les mains à base d'alcool n'élimine pas la présence de protéines. Certaines protéines sont des allergènes. Il est important pour les adultes comme les enfants de se laver les mains à l'eau savonneuse.
  • Connaissez les signes et les symptômes de l'anaphylaxie

 Quels sont les signes et les symptômes de l'anaphylaxie?

Pensez V.I.T.E. (Visage, Inflammation des voies respiratoires, Tout le corps, Estomac)

  • Visage: démangeaisons, rougeur, enflure du visage et de la langue
  • Inflammation des voies respiratoires: difficulté à respirer, à avaler ou à parler
  • Tout le corps: urticaire, éruption cutanée, démangeaisons, enflure, faiblesse, pâleur, perte de conscience
  • Estomac: maux de ventre, vomissements, diarrhée

 Que faire lorsque l'anaphylaxie survient?

  • Obtenez l'auto-injecteur de l'enfant (EpiPen), aidez-le en faisant l'injection dans la partie externe du muscle de la cuisse
  • Placez la personne atteinte en position assise ou couchée
  • Composez le 911 et demandez une ambulance
  • Placez la personne sur le côté et vérifiez sa respiration, ses voies respiratoires et sa circulation
  • Envoyez une personne à la porte, prête à recevoir les ambulanciers et à les diriger

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou visitez le site de Allergies Alimentaires Canada.  Vous pouvez également visiter le site du ministère de l'Éducation de l'Ontario pour en savoir davantage sur la Loi Sabrina en Ontario.

Sécurité relative aux drogues et aux médicaments

Les enfants sont curieux et ils aiment toucher, tenir des objets, grimper et explorer. Votre demeure devrait être un lieu sécuritaire pour qu’ils puissent explorer. Souvent, des substances dangereuses ou toxiques se trouvent à portée de main des enfants dans la maison. L’ingestion de médicaments est la principale cause d’empoisonnement chez les enfants. Le fait de rendre votre demeure sécuritaire pour vos enfants est une excellente façon d’éviter que votre enfant s’empoisonne. Voici quelques conseils pour tenir les substances nocives hors de la portée des enfants :

  • tenez un registre de tous les médicaments qui se trouvent dans votre domicile.
  • conservez les substances nocives dans leurs emballages originaux.
  • conservez-les dans un endroit verrouillé hors de la portée et de la vue des enfants (alcool, médicaments sur ordonnance et en vente libre).
  • ne vous fiez pas aux emballages - les emballages sécurité-enfants ne sont pas des emballages à l’épreuve des enfants.
  • les médicaments ne sont pas des bonbons. Ne dites jamais à vos enfants que les médicaments goûtent le bonbon.
  • conservez à portée de main le numéro important du Centre antipoison.
  • surveillez toujours de près vos enfants. 
  • les visiteurs pourraient avoir avec eux des produits non sécuritaires et dangereux. Veillez à ce que leurs effets soient hors de la portée de vos enfants comme vous le faites avec les vôtres.

En cas de consommation accidentelle de drogue ou de médicament, téléphonez au Centre antipoison de l’Ontario en composant le 1-800-268 9017.

Casques de sécurité
Les casques sont recommandés pour les activités comme la planche à roulettes, les patins à roues alignées, le vélo, la glissade, le patin, le ski et la planche à neige. 

En Ontario, tout cycliste de moins de 18 ans doit porter un casque de vélo homologué (Code de la route).

Tous les patineurs de 10 ans et moins doivent porter un casque homologué dans la catégorie, impacts multiples, dans toutes les séances de patinage publique de la ville d'Ottawa dans les arénas intérieurs. Les patineurs débutants ou de faible calibre de tout âge doivent aussi porter un casque.

Ce que vous devez savoir sur les casques de sécurité

Le casque prévient des blessures graves au cerveau et à la tête en amortissant le choc subi lors d'une chute ou d'un coup à la tête.

Quelques trucs pour les casques

  • Les parents peuvent donner l'exemple à leurs enfants en portant un casque
  • Ne pas mettre d'autocollants sur le casque
  • Ne pas oublier que toute personne de moins de 18 ans doit porter un casque: c'est la loi
  • Si l'enfant passe à une autre activité, il devrait enlever son casque. Si l'enfant garde son casque lorsqu'il joue ou qu'il grimpe dans une structure, il est possible que la courroie se coince et étrangle l'enfant.

La plupart des casques correspondent à l'une des trois catégories suivantes:

  • Impact unique: par exemple un casque de vélo. Il s'agit de casques conçus pour protéger la tête contre un seul impact. Il est important de les remplacer après un accident ou un coup important à la tête, même si aucun dommage n'est visible.
  • Impacts multiples: par exemple un casque de hockey. Il s'agit de casques conçus pour protéger la tête contre plusieurs impacts. Ils doivent être remplacés lorsqu'on peut voir des dommages.
  • Multisports: Le casque multisports n'est pas nécessairement un casque à impacts multiples, mais il a été approuvé pour la pratique de plus d'une activité. Consultez l'étiquette du fabricant pour connaître la liste des activités pour lesquelles le casque offre une protection.

 Ce qu'il faut vérifier lors de l'achat d'un casque

  • Assurez-vous que le casque est assorti d'une certification de sécurité. Il y aura un autocollant de certification à l'intérieur ou à l'extérieur du casque. L'Association canadienne de normalisation (CSA) a adopté une norme concernant les casques de hockey et de vélo.
  • N'achetez jamais un casque usagé
  • Achetez un casque qui peut s'ajuster maintenant à l'enfant et non un casque prévu pour lui aller lorsqu'il aura grandi

 Ajustement du casque de vélo

Vous devez connaître la règle 2V1 concernant l'ajustement du casque de vélo. Placer le casque à plat sur la tête afin qu'il ne tombe ni vers l'avant ni vers l'arrière. Vérifiez les points suivants:

  • distance de 2 doigts entre le casque et les sourcils
  • courroies en forme de V qui passent de chaque côté des oreilles
  • distance d'un doigt entre le menton et la courroie attachée

 Ajustement du casque de hockey

Placer le casque droit sur la tête afin qu'il ne tombe ni vers l'avant ni vers l'arrière. Vérifiez les points suivants:

  • un doigt de distance entre le menton et la courroie attachée
  • distance d'un doigt entre le casque et les sourcils
  • Assurez-vous que le casque ne bouge pas. Secouer la tête de haut en bas, puis de gauche à droite. Le casque devrait rester immobile et être confortablement serré sur la tête.

À quel moment dois-je remplacer un casque protecteur?

  • Les casques de la catégorie impact unique, comme le casque de vélo ou pour le ski devraient être remplacé après un accident ou si le casque a subi un choc violent
  • Lorsqu'il est devenu trop petit
  • Lorsqu'il est craqué ou bossé, ou lorsque les courroies sont effilochées ou se déchirent
  • Pour les casques de vélo, 5 ans après la date de fabrication (indiquée sur un autocollant)

Les instructions sur le port du casque et les illustrations sont offertes par Parachute.

Pour de plus amples renseignements sur le choix d'un casque approprié, visitez Santé publique Ottawa.

Sécurité à pied et à vélo

Les principes de sécurité routière sont des outils importants pour l'enfant qui commence à se déplacer à pied, à vélo ou sur roulettes.

Conseils aux parents

  • N'achetez pas un vélo qui est trop grand pour votre enfant. Si le coût pose un problème, envisagez l'achat d'un vélo usagé. Assurez-vous que les pieds de votre enfant touchent le sol lorsqu'il est assis sur le siège du vélo. Une autre astuce : faites inspecter le vélo de votre enfant par un réparateur de vélos avant de le sortir pour la première fois. 
  • Assurez-vous que votre enfant est toujours accompagné d'un parent ou d'un gardien lorsqu'il apprend à faire du vélo.
  • Amenez votre enfant dans un endroit où il y a peu de distractions et de circulation.
  • Votre enfant devrait pouvoir se concentrer sur ce que vous lui dites et sur vos consignes s'il se trouve dans un environnement sécuritaire et contrôlé.
  • L'endroit idéal pour les enfants qui apprennent à faire du vélo est un espace plat et gazonné dans un parc local. Vous ne devrez pas vous soucier de la circulation et la pelouse amortira les chutes.
  • Soyez un modèle! Lorsque vous montez à vélo, portez votre casque et signalez vos intentions. Durant une promenade à pied ou à vélo, limitez toujours les distractions et encouragez votre enfant.
  • Commencez par faire de courts trajets vers l'école, l'épicerie et le parc sans la voiture.
  • Envisagez la participation à un cours de cyclisme dans votre collectivité.

Pensez sécurité

  • N'achetez pas un casque trop grand pour votre enfant. Assurez-vous que le port d'un casque de sécurité est une priorité. Visualisez cette vidéo unique avec votre enfant pour inciter celui-ci à porter un casque. Portez vous-même un casque pour donner l'exemple. 
  • Établissez des itinéraires sûrs avec votre enfant.
  • Encouragez votre enfant à porter des couleurs vives et des vêtements faits de tissus réfléchissants. Par mauvais temps, la visibilité est encore plus importante.
  • Le contact visuel avec les autres usagers de la route est important. 
  • Soyez attentif à ce qui se passe autour de vous, car vous pourrez ainsi vous déplacer d'une manière sécuritaire dans la circulation en prenant les bonnes décisions. Aidez votre enfant à comprendre que les distractions l'empêchent de se concentrer sur la route. 
  • Passez en revue les règles de la route avant tout déplacement à vélo, à pied ou sur roulettes.
  • Lorsque vous circulez à pied, ne traversez la chaussée qu'aux endroits désignés tels que les passages pour piétons et les intersections. Consultez la page Sécurité routière dans les zones scolaires pour obtenir plus de conseils sur la façon d'enseigner à votre enfant comment traverser la rue.
  • Lorsque vous faites du vélo, aidez votre enfant à comprendre les principes de la priorité de passage et les panneaux de signalisation routière. Pour plus de plus amples renseignements, consultez la page Les enfants et le cyclisme
  • Consultez le site Web du ministère des Transports de l'Ontario, qui passe en revue les lois sur la sécurité routière.
  • Habillez-vous en fonction du temps qu'il fait. Vous trouverez quelques conseils sur la façon de protéger votre enfant du froid sur la page Ottawa, par grand froid.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les bienfaits de la marche et du vélo pour se rendre à l'école. Besoin d'idées? La Ville d'Ottawa offre également des cours sur le cyclisme brefs et abordables qui peuvent aider tous les cyclistes à améliorer leurs compétences.

Sur la page Web de Santé publique Ottawa, vous trouverez les cartes du réseau cyclable et des conseils sur le cyclisme. Découvrez la page Marcher qui contient des ressources locales sur la marche et la randonnée. Vous pouvez aussi consulter la page Stations de réparation de vélos.

Sécurité au soleil

S'amuser sous le soleil en toute sécurité

Les activités extérieures sont une belle occasion de faire de l'exercice. Pour que toute la famille profite des activités en toute sécurité, il est important de bien protéger votre peau tout comme celle de votre enfant lorsque vous êtes à l'extérieur. Les rayons ultraviolets (UV) du soleil sont invisibles et on ne les sent pas.

La peau des jeunes enfants est sensible et elle peut brûler facilement. Les personnes au teint pâle, aux yeux bleu ou vert pâle, aux cheveux blonds ou roux et qui ont des taches de rousseur sont plus à risque. Comme parents, nous pouvons aider nos enfants à apprendre la sécurité au soleil: il suffit de rendre le tout amusant et d'être de bons modèles. Voici les facteurs qui augmentent les risques de cancer de la peau plus tard dans la vie:

  • Sortir au soleil sans protection (écran solaire ou vêtements)
  • Avoir eu au moins un épisode de coup de soleil accompagné de cloques pendant l'enfance ou l'adolescence

Aidez vos enfants à apprendre à se protéger du soleil commence dès le plus jeune âge. Les enfants apprennent mieux en s'amusant. Vérifiez à la librairie ou à votre bibliothèque locale pour trouver des livres ou des activités qui font la promotion de la protection solaire.

 Comment protéger votre enfant du soleil

  • Si vous le pouvez, limitez le temps passé au soleil quand l'indice UV est de 3 ou plus, habituellement entre 11 h et 15 h, du mois d'avril au mois de septembre.
  • Les vêtements et les accessoires sont le meilleur moyen de bloquer les rayons UV. Habillez votre enfant de vêtements à manches longues et pantalons longs fabriqués dans des tissus opaques. Les couleurs foncées et les couleurs vives comme le rouge et l'orange bloquent une plus grande quantité de rayons UV. 
  • Portez des chapeaux à larges bords pour protéger votre visage, vos oreilles et votre cou et des lunettes de soleil bien ajustées ou enveloppantes offrant une protection UV 400, c'est-à-dire qui bloquent 100% des rayons UV. Les lunettes pour enfants ou pour bébés devraient être incassables.
  • Il existe des maillots de bain assortis d'une protection solaire.
  • Recherchez des endroits ombragés pour les jeux de votre enfant et placez un auvent ou une ombrelle sur la poussette de votre bébé pour le protéger du soleil. 

Pour vous aider à vous rappeler comment vous protéger des effets nocifs du soleil tout en ayant du bon temps, mémorisez cet ABCD de la sécurité au soleil.

  • Cherchez l'ombre ou créez de l'ombre au moyen d'un auvent, d'une tente anti-UV, d'un parasol ou sous un arbre. Gardez les bébés de moins de 1 an hors de la lumière directe du soleil et placez un auvent ou un parasol sur la poussette de votre bébé pour le protéger du soleil.
  • Appliquez l'écran solaire ayant un FPS de 30 ou plus et dont l'étiquette porte la mention « à large spectre » et « résistant à l'eau ». N'oubliez pas d'en remettre si votre enfant se baigne, transpire ou s'essuie avec une serviette.
  • Couvrez-vous avec un chapeau, des lunettes de soleil et des vêtements.
  • Dites-le à vos amis. Parlez à votre entourage de la sécurité au soleil. Lorsque votre peau devient chaude et rouge, c'est que vous avez pris trop de soleil. Vous pouvez également ressentir de la fatigue et de la soif.

 Les écrans solaires

Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien de l'aide pour choisir le meilleur écran solaire pour votre enfant. N'oubliez pas de vérifier la date de péremption et de remplacer les produits périmés.

  • Les écrans solaires ne devraient être utilisés que sur des bébés de plus de 6 mois.
  • Utilisez un écran solaire ayant un FPS de 30 ou plus et dont l'étiquette porte la mention « à large spectre » et « résistant à l'eau ». N'oubliez pas d'en remettre si votre enfant se baigne, transpire ou s'essuie avec une serviette.
  • Utilisez un baume pour les lèvres avec protection solaire. 
  • Il existe de nombreux types d'écrans solaires, y compris certains conçus pour les bébés de plus de 6 mois ou pour les personnes à la peau sensible. Avant d'utiliser un écran solaire, il est bon de le tester sur une petite surface de peau et d'attendre 24 heures pour voir s'il y a une réaction.
  • Il faut toujours suivre les instructions sur le contenant de l'écran solaire. Pour qu'il soit efficace, il est important d'appliquer l'écran solaire correctement et de le faire en couche généreuse.
  • Portez attention aux endroits qu'on a tendance à oublier. Pensez aux oreilles, au nez, à la nuque, aux jambes, au-dessus des pieds ainsi qu'au rebord des maillots de bain.

Vérifiez l'indice UV tous les jours

  • Vérifiez les chaînes de radio, la télévision locale ou visitez MétéoMédia pour l'indice UV prévu pour votre région.
  • Lorsque l'indice UV est de 3 ou plus, limitez le temps passé au soleil.

SPO recommande aux résidents d'acheter et d'utiliser un écran solaire sécuritaire et efficace. Voici ce qu'il faut surveiller :

  • Le produit est approuvé par Santé Canada et porte un numéro d'identification du médicament (DIN) ou un numéro de produit naturel (NPN);
  • Il s'agit d'un écran solaire ayant un FPS de 30 ou plus et dont l'étiquette porte la mention « à large spectre » et « résistant à l'eau ».
  • Il a une date de péremption.   

Si vous souhaitez choisir un écran solaire éprouvé en laboratoire par l'Association canadienne de dermatologie (ADC), consultez la liste fournie sur le site Web de l'Association. Pour qu'un produit soit homologué, les tests doivent démontrer qu'il :

  • possède un facteur de protection solaire de 30 ou plus;
  • offre une protection solaire à large spectre contre les rayons UVA;
  • n'est pas comédogène;
  • est hypoallergène et non irritant.

N'oubliez pas de faire le test de l'ombre. Il existe une manière simple de déterminer quand il est temps de se mettre à l'ombre. Lorsque l'ombre de l'enfant est plus courte que lui, les rayons du soleil sont à leur plus fort et il est temps de se mettre à l'ombre ou d'aller à l'intérieur. 

Pour obtenir un complément d'information, appelez la ligne d'information de Santé publique Ottawa au 613-580-6744 (ATS : 613-580-9656) ou envoyez un courriel à l'adresse healthsante@ottawa.ca.

Garder les enfants en sécurité par temps chaud

Assurez la sécurité des enfants par temps chaud et limitez leur exposition à la plus grande chaleur du jour.

Les bébés et les petits enfants risquent davantage de se déshydrater parce que leur rythme métabolique est élevé, que leur corps produit plus de chaleur et qu’ils sont plus petits. Ils ont aussi plus de mal à se rafraîchir.

Voici des signes de déshydratation chez un enfant:

  • une soif plus grande que d’habitude
  • une baisse du nombre de couches mouillées et une production d’urine moins fréquente (moins de 4 couches mouillées en 24 heures pour les bébés ou pas d'urine pendant plus de 8 heures chez les enfants plus âgés)
  • la somnolence
  • une sensation de flottement
  • une urine concentrée et sombre
  • l’irritabilité ou l’apathie
  • une peau chaude et sèche
  • une diminution de la promptitude mentale
  • une bouche sèche
  • l’absence de larmes lorsque l’enfant pleure
  • une peau qui ne s’aplatit pas après avoir été pincée
  • des vomissements ou de la diarrhée
  • une température corporelle plus élevée
  • une fontanelle enfoncée
  • des yeux enfoncés
  • une diminution du niveau d’activité

Consultez un médecin si vous pensez que votre enfant est déshydraté.

Aidez les enfants à éviter la déshydratation

  • Un bébé/petit enfant nourri au sein devrait pouvoir prendre le sein dès qu’il en manifeste le besoin.  Si vous allaitez votre enfant, n’oubliez pas de vous hydrater vous-même afin de pouvoir en produire en quantité suffisante.
  • Un bébé de moins de 6 mois n’a pas besoin d’un supplément d’eau par temps chaud, mais il pourrait avoir besoin de se nourrir plus souvent.
  • Encouragez les bébés de plus de 6 mois et les enfants à boire souvent. Offrez-leur de petites quantités d'eau prealablement bouillie et refroidie, entre les boires.
  • Gardez le bébé/petit enfant à proximité pour pouvoir surveiller les signes de soif ou de faim.
  • Évitez de donner des boissons contenant de la caféine ou beaucoup de sucre.
  • Emmenez le bébé/petit enfant dans un endroit climatisé ou plus frais comme un centre commercial, une bibliothèque, un centre communautaire ou la demeure d’un ami.
  • Faites-lui prendre une douche ou un bain frais, ou rafraichissez-le avec des serviettes humides.
  • Évitez les changements de température extrêmes.
  • Réduisez, éliminez ou reportez les activités qui demandent un effort.
  • Assurez-vous que l’enfant est bien reposé.
  • Ne laissez jamais l’enfant dans un véhicule garé.

Si un enfant sort de la maison :

  • Faites-lui porter des vêtements pâles, tissés serré, amples et légers qui couvrent les bras et les jambes.
  • Dites-lui d’éviter de s’exposer directement au soleil. Demandez-lui de se reposer souvent à l’ombre.
  • Enseignez-lui de faire souvent des pauses et de rentrer s’il sent qu’il a trop chaud.
  • Utilisez toujours un écran solaire à FPS d’au moins 30, et appliquez-en à nouveau au moins toutes les deux heures. N’appliquez pas d’écran solaire sur un enfant de moins de 6 mois
  • Si l’enfant se baigne ou joue dans l’eau, assurez-vous que son écran solaire résiste à l’eau.
  • Assurez-vous qu’il porte un chapeau à large bord.
  • Ayez de l’eau à portée de main.

Gardez votre demeure fraîche

  • Si vous avez un climatiseur doté d’un thermostat, réglez-le à la température la plus élevée à laquelle vous êtes à l’aise (quelque part entre 22 et 26 degrés celcius), ce qui aura pour effet de réduire votre facture d’électricité et de vous apporter le répit nécessaire. Si vous avez un climatiseur installé à une fenêtre, rafraîchissez une seule pièce où vous pourrez vous rendre pour vous évader de la chaleur.
  • Préparez des repas qui n’ont pas besoin d’être cuits au four.
  • Empêchez le soleil d’entrer en fermant les volets, les rideaux ou les stores le jour.
  • S’il n’y a pas de danger, ouvrez vos fenêtres la nuit afin de laisser l’air plus frais pénétrer dans votre foyer.

S’il fait extrêmement chaud dans votre demeure 

  • Évadez-vous de la chaleur en passant quelques heures avec votre enfant dans un endroit frais. Cela pourrait être un secteur à l’ombre dans les arbres, une piscine, une aire de jets d’eau ou un endroit climatisé, comme un centre commercial, un magasin d’alimentation ou une bibliothèque publique.
  • Donnez un bain frais à votre enfant jusqu’à ce qu’il se sente rafraîchi. Surveillez toujours votre enfant dans la baignoire.
  • Si vous utilisez un ventilateur, gardez-le à une distance sécuritaire de votre enfant et faites circuler l’air dans sa direction.

Mesures particulières pour les fournisseurs de services de garde

  • Élaborez une politique et un plan pour faire face aux températures extrêmes. Prévoyez un plan de rechange comme une journée de jeux d’eau à l’intérieur.
  • Surveillez l’évolution du temps durant les mois d’été (par exemple, consultez les pages du Gouvernement du Canada concernant l’humidex, les alertes au smog et au temps chaud).
  • Veillez à ce que le personnel connaisse les signes et les symptômes de crampe de chaleur, d’épuisement dû à la chaleur et de coup de chaleur. Appliquez rapidement les mesures de premiers soins.
  • Maintenez la température intérieure à un niveau confortable.
  • Offrez des périodes de repos à intervalle régulier.
  • Adoptez des politiques de sécurité au soleil et appliquez-les vous-même.
  • Vérifiez l’état des nourrissons et des jeunes enfants à intervalle régulier.
  • Veillez à ce que les enfants soient bien hydratés (laissez-les s’abreuver fréquemment).
  • Surveillez les enfants en fauteuil roulant. Les pièces en métal et en vinyle peuvent devenir très chaudes.
  • Vérifiez le pavé et les installations du terrain de jeu, car ces objets peuvent devenir très chauds.

Si un enfant dont vous avez la garde montre des signes de maladie liée à la chaleur :

  • demandez immédiatement de l’aide médicale
  • enlevez les vêtements en trop
  • appliquez de l’eau froide sur de grandes surfaces de sa peau ou de ses vêtements
  • emmenez l’enfant dans un endroit plus frais et ombragé
  • donnez-lui des gorgées d’eau fraîche (et non glacée)
  • éventez l’enfant

Si l’enfant tombe malade, s’évanouit, a du mal à respirer ou a l’esprit embrouillé ou désorienté, demandez immédiatement de l’aide médicale. En cas d’urgence, faites le 911.

Prévenir les piqûres de moustiques et de tiques

Les sorties en nature sont une excellente façon de passer du temps en famille. Ottawa offre de nombreux sentiers, boisés et paysages à explorer. Mais avant de sortir en plein air, prenez des mesures pour prévenir les piqûres de tiques et de moustiques et faites-en une routine familiale.

Tiques

Les tiques se trouvent le plus souvent dans les zones boisées, arbustives, jonchées de feuilles et les herbes hautes, qui leur procurent ombre et humidité, ainsi que dans les bandes de terrain qui les bordent. On retrouve ces habitats dans toute la région géographique d’Ottawa. 

Que puis-je faire pour protéger ma famille des piqûres de tiques?

Des moyens simples vous permettent de réduire l’exposition aux tiques. Faites-en une routine si vous prévoyez fréquenter des lieux propices aux tiques.

  • Appliquez un écran solaire une demi-heure avant la sortie, afin qu’il soit absorbé par la peau. 
  • Une fois dehors, appliquez sur la peau exposée et les vêtements un insectifuge contenant du DEET ou de l'icaridine et homologué au Canada. On peut utiliser les insectifuges contenant du DEET en toute sécurité, pourvu que l’on suive le mode d’emploi et qu’on applique la bonne concentration selon l’âge. Visitez le site de Santé Canada pour connaître la concentration qui vous convient, à vous et à vos enfants. (Les produits de combinaison écran solaire et insectifuge ne sont pas recommandés.)
  • Portez un pantalon long, un haut à manches longues, des chaussettes et des souliers, et rentrez le rebord de votre pantalon dans vos chaussettes. Il vous sera plus facile de détecter une tique sur des vêtements de couleur claire.
  • Quand vous marchez dans les bois, tâchez de rester sur les sentiers et d’éviter les herbes hautes.
  • De retour à la maison, procédez à un examen de détection de tiques sur vous-même, vos enfants et vos animaux. Prêtez une attention particulière aux orteils, aux genoux, à l’aine, aux aisselles et au cuir chevelu. Faites de ces examens quotidiens un jeu afin que vos enfants s’y prêtent de bon cœur.
  • Si vous trouvez une tique, retirez-la dès que possible. Le risque de contracter la maladie de Lyme s’accroît avec le temps de séjour de la tique sur la peau.
    • Servez-vous d’une pince fine.
    • Saisissez la tête de la tique le plus près possible de la peau et tirez lentement jusqu’à ce que la tique soit sortie.
    • Ne faites pas tourner la tique. N’utilisez pas de flamme, de lotion ni quoi que ce soit d’autre.
    • Lavez la région piquée à l’eau savonneuse.
    • Consultez votre prestataire de soins de santé si :
      • la tique est restée sur la peau 24 heures ou plus; ou
      • vous ignorez depuis combien de temps elle est sur la peau; ou
      • la tique paraît gonflée de sang, même si vous estimez que 24 heures n’ont pas passé
    • Surveillez votre état :
      • Toutes les personnes qui subissent une piqûre de tique doivent surveiller l’apparition de symptômes de la maladie de Lyme pendant 30 jours, même si elles ont reçu du médecin un antibiotique à dose unique pour prévenir la maladie.
  • Voici quelques conseils qui vous aideront à éloigner les tiques de votre domicile :
    • Tondez le gazon fréquemment.
    • Enlevez les broussailles et la couche de feuilles au sol en bordure de votre propriété, surtout si le pourtour du terrain est planté d’arbres ou d’herbes hautes.
    • Nettoyez le sol autour des mangeoires d’oiseaux afin de ne pas attirer de mulots, de campagnols ou d’autres petites bêtes porteuses de tiques.
    • Dissuadez les chevreuils d’accéder à votre terrain, car ils sont des hôtes de la tique.
    • Gardez votre bois de chauffage propre, sec, surélevé et en retrait de la maison.
  • Renseignez vos enfants sur les tiques. Encouragez-les à vous dire s’ils en trouvent une afin que vous puissiez la retirer en toute sécurité. Très petites, les tiques ne sont pas faciles à voir. La nymphe est de la taille d’une graine de pavot; la tique adulte fait la taille d’une graine de sésame.

Camps d’été et garderies

  • Si vos enfants fréquentent un camp d’été ou une garderie, assurez-vous que la personne responsable comprenne que l’application d’un écran solaire et d’un insectifuge avant les sorties fait partie de vos exigences.
  • Demandez à cette personne comment le camp ou la garderie détecte les tiques sur les enfants. Vous devez être averti des sorties en forêt de votre enfant afin de pouvoir procéder, après coup, à un examen de détection des tiques.
  • Pour en savoir davantage sur les tiques et la maladie de Lyme, visitez le site de Santé publique Ottawa

Moustiques

Pour vous protéger, vous et votre famille, contre les piqûres de moustiques, suivez ces conseils :

  • Appliquez sur la peau exposée et les vêtements un produit homologué qui éloigne les moustiques. On peut utiliser des insectifuges contenant du DEET en toute sécurité, pourvu que l’on suive le mode d’emploi et qu’on applique la bonne concentration selon l’âge. Visitez le site de Santé Canada pour connaître la concentration qui vous convient, à vous et à vos enfants.
  • Exposez le moins possible de peau en portant un pantalon long, un haut ample à manches longues, des chaussettes et des souliers. Rappelez-vous que les moustiques sont attirés par les couleurs foncées et que leur piqûre peut traverser les tissus fins et les vêtements moulants.
  • Évitez les sorties entre la brunante et l’aube; c’est la période d’activité préférée des moustiques. Ces derniers sont aussi actifs le jour, près des lieux ombragés et boisés.
  • Assurez-vous que les moustiquaires de votre maison soient bien ajustées et en bon état.

Gare à l’eau stagnante

Savez-vous que les moustiques pondent leurs œufs dans l’eau stagnante (qui est immobile et ne s’écoule pas)? Ils ont besoin d’eau pour se reproduire.

Voyez s’il y a de l’eau stagnante autour de votre maison. Ce pourrait être une activité amusante à faire avec vos enfants! Vous pourriez trouver de l’eau stagnante dans les endroits suivants :

  • les vieux pneus ou ceux qui servent de balançoires (astuce : percez de grands trous dans ces pneus pour drainer l’eau qu’ils contiennent)
  • les citernes pluviales (astuce : recouvrez chaque ouverture de moustiquaire)
  • les jouets
  • les pots à fleurs et leurs plateaux
  • les pataugeoires
  • les meubles de jardin
  • les brouettes
  • tout objet susceptible de retenir la moindre quantité d’eau pendant une semaine

Pour éviter la stagnation d’eau :

  • nettoyez régulièrement les descentes pluviales afin de prévenir les bouchons;
  • inclinez les embarcations et tout autre matériel pour les vider de leur eau;
  • rafraîchissez l’eau des bains d’oiseaux au moins une fois par semaine.

Pour de plus amples renseignements sur les moustiques, consultez le site de Santé publique Ottawa

Sécurité au terrain de jeux

S’amuser en toute sécurité au terrain de jeux

Le terrain de jeux est l’endroit idéal pour vous amuser et bouger avec votre enfant!

Saviez-vous qu’il y a tout plein de bienfaits à jouer dehors pour votre enfant? En voici quelques-uns :

  • Santé mentale et émotionnelle améliorée.
  • Santé physique améliorée et renforcement musculaire.
  • Concentration à l’école favorisée et meilleures notes.

Il est important de jouer dehors pour le développement de votre enfant, mais il est aussi important de veiller à prévenir les blessures évitables. Voici quelques-unes des plus courantes :

  • Les enfants de 4 à 10 ans tombent souvent des grimpeurs. Ces chutes peuvent causer des fractures et des blessures à la tête ou au cou.
  • Les nourrissons et les adolescents, eux, se blessent plus souvent sur les balançoires. Attendez que bébé se tienne en position assise de lui-même avant de l’asseoir dans une balançoire.  

La plupart de ces blessures sont évitables par :

  • Une supervision attentive et adaptée à l’âge et au niveau de développement de l’enfant.
  • Le respect de directives de sécurité simples. 

Conseils de sécurité au terrain de jeux pour les parents :

  • Restez suffisamment près de votre enfant pour pouvoir intervenir au besoin. Soyez alerte, portez attention et anticipez le danger.
  • N’oubliez pas la règle « 5 ans, 5 pieds »! Si votre enfant a 5 ans ou moins, incitez-le à jouer dans des structures hautes de moins de 5 pieds.
  • Évitez les distractions, comme la lecture ou le téléphone cellulaire.
  • En hiver, empêchez votre enfant d’utiliser les structures de jeux : une chute sur une surface gelée est beaucoup plus dangereuse.
  • Veillez à ce que votre enfant porte des chaussures à semelle de caoutchouc et que ses lacets soient attachés.
  • Si vous constatez un quelconque danger, par exemple si des objets pointus ou des déchets se trouvent sur un terrain de jeux, signalez la situation aux responsables des parcs de la Ville, au 3-1-1, ou aux bureaux de l’école.
  • Pour d’autres conseils de sécurité, visitez le site de Parachute Canada

Au terrain de jeux, incitez votre enfant à :

  • Attendre son tour.
  • Glisser les pieds devant.
  • Utiliser les structures comme il faut.
  • Se tenir loin des balançoires en mouvement et du bas des glissoires.
  • Éviter d’utiliser des structures mouillées, qui peuvent être particulièrement glissantes.
  • Se tenir loin des situations d’intimidation ou de danger.
  • Retirer tout casque, foulard ou vêtement à cordon avant d’aller jouer.
  • Laisser les vélos et les sacs à l’écart de l’aire de jeux pour éviter que quelqu’un trébuche. 

Structure de jeu résidentielle

Les structures de jeu résidentielles doivent être conformes aux normes canadiennes de sécurité au terrain de jeux établies par l’Association canadienne de normalisation (CSA). En voici quelques-unes :

  • Les surfaces entourant les structures de jeu doivent être profondes et recouvertes d’une matière molle, par exemple :
    • Sable.
    • Gravier fin.
    • Paillis.
    • Granulat de caoutchouc.
  • Pour les enfants âgés de 5 ans et moins, ces zones devraient être profondes de 15 cm. Pour les plus vieux, on vise plutôt 30 cm de profondeur.
  • Les ouvertures de la structure devraient mesurer moins de 9 cm ou plus de 22,5 cm de largeur, l’idée étant d’éviter que la tête d’un enfant puisse y rester coincée.

Pour en savoir plus sur les normes encadrant les structures de terrain de jeux, visitez la page de l’Association canadienne de normalisation ou appelez au 1-800-463-6727.

Il est important de savoir que les trampolines résidentiels peuvent causer de sérieuses blessures, même sous la supervision d’un adulte et même s’ils sont munis de filets de sécurité. Selon la Société canadienne de pédiatrie, « les trampolines ne devraient pas être considérés comme du matériel de jeu ». Pour en savoir plus, visitez le site de la Société canadienne de pédiatrie, Soins de nos enfants.

N’oubliez pas que les pataugeoires posent un risque de noyade. Assurez la sécurité de votre enfant en le surveillant attentivement pendant la baignade et en vidant le bassin peu après. Pour en savoir plus en matière de sécurité aquatique, visitez le site Être parent à Ottawa ou appelez la Ligne info-santé publique Ottawa au 613­PARENTS (613­727­3687) [ATS : 613­580­9656].

Consultez la liste des Parcs et espaces verts d’Ottawa pour trouver un terrain de jeux près de chez vous. 

Sécurité aquatique
Saviez-vous qu'un enfant peut se noyer dans aussi peu que 2,5 cm (1 po) d'eau? Selon la Société canadienne de pédiatrie, la noyade est la deuxième cause de décès la plus courante chez les enfants de moins de cinq ans.

Précautions générales

Pour protéger vos enfants lorsqu'ils se trouvent à proximité de l'eau, suivez les conseils suivants :

  • Votre enfant doit toujours être à portée de main d'un adulte lorsqu'il se trouve dans l'eau ou près de l'eau, qu'il s'agisse d'une piscine, d'une baignoire, d'une étendue d'eau ou d'une autre source d'eau. Il ne doit jamais rester seul, même pour un instant.
  • Votre enfant doit porter un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuel dans l'eau et près de l'eau.
  • Les bébés qui ne peuvent pas encore se tenir seuls en position assise doivent rester dans les bras d'un adulte.
  • Les cours de natation sont excellents pour votre enfant, mais ils ne suffisent pas à prévenir la noyade.
  • Soyez prêt à intervenir en cas d'urgence, notamment à pratiquer la réanimation cardiorespiratoire et à appeler le 9-1-1.

Piscines privées

Selon l'organisme Parachute, près de la moitié des noyades d'enfants se produisent dans une piscine privée. Voici quelques conseils de sécurité en matière de piscines :

  • Votre enfant doit être supervisé par un adulte en tout temps.
  • Placez le matériel de sécurité (par exemple, perche non métallique, ligne d'attrape flottante, trousse de premiers soins, téléphone) à un endroit accessible.
  • Apportez tout ce dont vous avez besoin (par exemple, boissons, collations, écran solaire, jouets, serviettes) près de la piscine avant de laisser votre enfant se baigner.
  • Installez des signes indiquant les zones profondes et peu profondes pour éviter qu'une personne se blesse en plongeant en zone peu profonde.
  • Rangez les produits chimiques adéquatement. Gardez ces produits, y compris le chlore, hors de la portée des enfants.

Nouvelles règles sur les piscines privées

Tous les propriétaires de piscine d'Ottawa doivent veiller à ce que les portes de leur clôture se referment d'elles-mêmes, soient munies d'un mécanisme de verrouillage automatique et soient verrouillées en tout temps, sauf lorsque la piscine est utilisée. Consultez le Règlement sur les clôtures de piscine (no 2013-39) pour en savoir plus. 

Avez-vous d'autres questions?

  • Communiquez avec une infirmière en santé publique. Contactez le centre d'information santé publique Ottawa au 613-PARENTS [613-727-3687] (ATS : 613-580-9656) ou par courriel à EtreParentaOttawa@ottawa.ca

Contactez Nous