Foire aux questions concernant les vaccins

Je n'arrive pas à mettre à jour la fiche d'immunisation de mon enfant dans l'outil CION
Nous vous encourageons à télécharger le application CANImmunize 

CANImmunize est une application gratuite et conviviale qui vous permettra de faire le suivi des vaccins de votre enfant et de transmettre l’information à Santé publique Ottawa. Procurez-vous-la pour iOS ou Android maintenant! Avant d’utiliser l’application, assurez-vous que : 

  • votre enfant a une carte santé de l’Ontario
  • vous vous êtes procuré la version 3.0.0 ou une version plus récente de CANImmunize pour iOS ou Android;
  • votre enfant a 17 ans ou moins;
  • vous avez Internet sur votre appareil;
  • votre enfant vit dans la région d’Ottawa.
Raisons possibles pour lesquelles vous n’avez pas accès à l’outil CION
  1. Le numéro de la carte Santé de votre enfant n’apparaît pas dans les dossiers de Santé publique Ottawa. Nous vous invitons à télécharger l’application CANImmunize.
  2. Avez-vous déménagé au cours des cinq dernières années? Il se peut que le code postal que vous avez saisi dans l’outil ne corresponde pas à celui qui est associé à la carte Santé de votre enfant et enregistré auprès de Service Ontario.
Solution possible qui vous permettra de mettre à jour vos renseignements auprès de Santé publique Ottawa

1. Nous vous encourageons à télécharger le application CANImmunize : une application gratuite et conviviale qui vous permettra de faire le suivi des vaccins de votre enfant et de transmettre l’information à Santé publique Ottawa. Procurez-vous-la pour iOS ou Android maintenant! Avant d’utiliser l’application, assurez-vous que :

  • votre enfant a une carte santé de l’Ontario
  • vous vous êtes procuré la version 3.0.0 ou une version plus récente de CANImmunize pour iOS ou Android;
  • votre enfant a 17 ans ou moins;  
  • vous avez Internet sur votre appareil;
  • votre enfant vit dans la région d’Ottawa 

2. Télécopieur : 613-580-9660

3. Appelez Santé publique Ottawa afin d’obtenir le numéro d’identification d’immunisation de l’Ontario (NIIO) de votre enfant et de créer un numéro d’identification personnel (NIP) temporaire qui vous permettra de saisir vos renseignements dans l’outil CION

J'ai reçu une lettre de Santé publique Ottawa - FAQ
Qu'est-ce que la surveillance de l'immunisation? 

En vertu de la Loi sur l'immunisation des élèves et de la Loi de 2014 sur la garde d'enfants et la petite enfance, les enfants fréquentant une école ou un service de garde en Ontario doivent être vaccinés contre certaines maladies ou détenir une exemption valide à cet égard.  

Les parents dont l'enfant fréquente une école ou un service de garde à Ottawa doivent au besoin transmettre les renseignements concernant son dossier d'immunisation à Santé publique Ottawa. L'information signalée est conservée dans une banque de données électroniques provinciale confidentielle appelée Panorama.   

Chaque année, Santé publique Ottawa (SPO) passe en revue les dossiers d'immunisation de tous les enfants fréquentant les écoles et les services de garde d'Ottawa afin de s'assurer que l'information est à jour. Il est essentiel de mettre à jour les dossiers d'immunisation afin de protéger la santé des enfants en cas d'éclosion d'une maladie infectieuse, comme la rougeole. 

Pourquoi est-ce important? 

L'immunisation est un moyen simple et efficace de protéger votre enfant contre les maladies évitables par la vaccination. En maintenant à jour les dossiers d'immunisation, Santé publique Ottawa est en mesure de déterminer rapidement quels enfants sont protégés et lesquels sont à risque advenant une éclosion.

Santé publique Ottawa peut alors prendre les mesures nécessaires pour protéger la population contre les maladies évitables par la vaccination. Parfois, cela signifie que les enfants qui n'ont pas reçu tous leurs vaccins ne pourront fréquenter l'école ou le service de garde tant que les risques liés à l'éclosion ne seront pas écartés. 

En quoi consiste le processus de surveillance de l'immunisation? 

Chaque année, Santé publique Ottawa passe en revue dans Panorama toute l'information sur l'immunisation signalée par les parents d'enfants fréquentant des écoles ou des services de garde à Ottawa.    

Ensuite, SPO fait parvenir un avis demandant des renseignements sur l'immunisation (formulaire de mise à jour du dossier d'immunisation) aux parents d'enfants dont les dossiers d'immunisation ne sont pas à jour dans Panorama.

Le formulaire de mise à jour du dossier d'immunisation indiquera le nom de l'enfant et les vaccins manquants.   

Le formulaire affichera la date avant laquelle il doit être retourné. 

SPO demande aux parents de communiquer avec ses bureaux pour mettre à jour le dossier d'immunisation de leur enfant au plus tard le « date limite de retour ». Il vous faudra peut-être téléphoner ou aller chez votre médecin de famille ou à la clinique sans rendez-vous locale. Veuillez consulter la réponse à la question « J'ai reçu un avis de SPO. Que dois-je faire maintenant? » pour savoir quelles sont les étapes à suivre dans ce cas.

Votre fournisseur de soins de santé peut consigner toute nouvelle information relative à un nouveau vaccin qu'il a donné à votre enfant sur le formulaire de mise à jour du dossier d'immunisation. Veuillez en aviser SPO afin de mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant.  
Pourquoi ai-je reçu une lettre de Santé publique Ottawa?  

Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi vous avez reçu une lettre vous demandant de mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant, par exemple : 

  • Votre enfant n'a pas reçu un ou plusieurs des vaccins obligatoires et en conséquence il ne satisfait pas aux exigences de l'Ontario en matière d'immunisation pour la fréquentation d'un service de garde ou d'une école
  • Santé publique Ottawa ne possède pas un dossier d'immunisation pour votre enfant.
  • Votre enfant a peut-être reçu des doses invalides de vaccin qui ne respectent pas les exigences d'immunisation de la Loi de 2014 sur la garde d'enfants et la petite enfance (LGEPE) ou de la Loi sur l'immunisation des élèves (LIÉ).
  • Nous n'avons pas reçu un formulaire valide d'exemption pour justifier que votre enfant ne soit pas vacciné.
J'ai reçu une lettre de Santé publique Ottawa. Que devrais-je faire maintenant?

Notre personnel est là pour vous aider. 

1. Trouver le dossier d'immunisation de votre enfant

Trouvez tous les documents contenant les renseignements sur l'immunisation de votre enfant. En Ontario, la plupart des enfants reçoivent un carnet d'immunisation jaune à la naissance. Toutefois, toute preuve d'immunisation peut nous aider à mettre à jour le dossier de votre enfant.

Il vous faudra peut-être communiquer avec votre fournisseur de soins de santé.  Pour plus d'information, veuillez lire la rubrique intitulée Je n'ai pas de copie du dossier d'immunisation de mon enfant

Veuillez noter que Santé publique Ottawa a besoin d'une date complète (année, mois et jour) et du nom du vaccin pour mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant. 

2. Passer en revue l'information contenue dans le formulaire de mise à jour du dossier d'immunisation

La section A énumère les renseignements qui sont absents ou incorrects dans le dossier de votre enfant à Santé publique Ottawa. 

La section B énumère les renseignements sur l'immunisation de votre enfant que possède présentement Santé publique Ottawa. 

3. Passer en revue les renseignements figurant sur le formulaire de mise à jour du dossier d'immunisation 

Si votre enfant a reçu le ou les vaccins manquants indiqués à la section A) et qui ne figurent pas à la section B), il vous suffit d'en informer Santé publique Ottawa.

Si votre enfant n'a pas reçu le ou les vaccins indiqués à la section A, vous devez prendre rendez-vous avec votre fournisseur de soins de santé pour qu'il lui administre le ou les vaccins manquants et mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de Santé publique Ottawa.  

Veuillez noter que ces vaccins sont gratuits.

4. Mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de Santé publique Ottawa

N'oubliez pas de mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de Santé publique Ottawa quand votre enfant aura reçu les vaccins manquants. 
Où puis-je faire vacciner mon enfant? 

Votre enfant peut être vacciné au : 

  •  Cabinet du médecin de famille ou du fournisseur de soins de santé. Appelez avant votre visite pour vous assurer que le vaccin est disponible.

Ou encore aux endroits suivants :

  • Clinique sans rendez-vous
  • Clinique de vaccination de SPO en prenant rendez-vous au 613-580-6744. Le Centre d’immunisation de Santé publique Ottawa offre des services de vaccination aux enfants de 18 ans et moins ainsi qu’aux adultes ayant difficilement accès aux vaccins financés par le secteur public dans leur communauté ou ayant besoin de faire évaluer un dossier d’immunisation d’un autre pays. La clinique est ouverte pendant les heures normales de travail, à l’exception des jours fériés, des soirs et de certains jours de semaine. Les services sont offerts sur rendez-vous seulement. Pour prendre un rendez-vous, il suffit de téléphoner à la Ligne info-santé publique Ottawa, au 613-580-6744.
Si vous avez besoin d'aide pour trouver un médecin de famille, consultez le site Trouver un médecin pour vous inscrire.
Mon enfant ne possède pas de carte d'assurance-santé de l'Ontario. Comment puis-je le faire vacciner?

Les enfants qui arrivent au Canada ou qui ne possèdent pas de carte d'assurance-santé de l'Ontario peuvent téléphoner à Santé publique Ottawa au 613-580-6744 pour prendre rendez-vous.

Des services d'immunisation et de santé sont aussi offerts au centre de santé communautaire de votre localité et dans d'autres cliniques communautaires.

Les étudiants étrangers peuvent se faire vacciner chez leur fournisseur de soins de santé local ou dans une clinique communautaire en présentant leur carte d'assurance médicale internationale. Veuillez téléphoner à Santé publique Ottawa si vous avez besoin d'assistance. 

Je n'ai pas de copie du dossier d'immunisation de mon enfant.

Mon enfant a déjà été vacciné

Contactez vos fournisseurs de soins de santé actuels ou passés et demandez-leur une copie du dossier d'immunisation. 

Si vous avez déménagé d'une autre ville, vous pouvez contacter votre établissement de soin antérieur pour obtenir les dossiers qui s'y trouvent. 

Si votre médecin de famille a pris sa retraite, vous pouvez communiquer avec Registre de vaccination du Québec  (si votre enfant a été vacciné au Québec) ou des entreprises d'entreposage de documents (p. ex., RSRS, Accuro EMR) pour obtenir une copie de vos dossiers. La récupération des dossiers pourrait occasionner des frais. Santé publique Ottawa n'appuie pas ces entreprises et elle n'y est pas non plus affiliée.

J'ai égaré le dossier d'immunisation de mon enfant

Si vous n'avez aucun document attestant des vaccins qu'a reçus votre enfant, nous recommandons que votre enfant suive un calendrier de rattrapage vaccinal. La revaccination n'est pas nuisible et elle est fortement recommandée. Vous vous assurerez ainsi que votre enfant soit adéquatement protégé contre les maladies évitables par la vaccination.

Pour en savoir plus sur le calendrier recommandé et le calendrier de rattrapage vaccinal, veuillez consulter le site
Pourquoi le médecin de mon enfant ou son école n'ont-ils pas remis son dossier à Santé publique Ottawa?

Les parents et les tuteurs légaux sont responsables d'aviser Santé publique Ottawa chaque fois que leur enfant se fait vacciner. Le fournisseur de soins de santé de votre enfant et l'école qu'il fréquente ne sont pas tenus d'informer Santé publique Ottawa des vaccins qu'il reçoit. Apprenez-en plus sur le Signalement des vaccins reçus par votre enfant.

Dans certains cas, votre fournisseur de soins de santé vous informera que le dossier d'immunisation de votre enfant est à jour, mais que l'information n'a pas été transmise à Santé publique Ottawa. Nous vous recommandons d'obtenir une copie du dossier et de le soumettre à Santé publique Ottawa. 

Pourquoi Santé publique Ottawa demande-t-elle un vaccin que mon enfant a déjà reçu?
Certains des vaccins que votre enfant reçoit nécessitent l'administration de plusieurs doses à des âges et des intervalles précis afin qu'il développe une immunité suffisante. C'est pour cette raison qu'il se peut que nous vous demandions les dates auxquelles des vaccins ont été administrés plusieurs années auparavant. 
Pourquoi ai-je reçu un avis de suspension? Mon enfant a pourtant reçu tous les vaccins exigés. 

Plusieurs raisons expliquent la réception d'un avis de suspension : 

  1. L'information sur la vaccination n'a pas été transmise à Santé publique Ottawa. Les parents et les tuteurs légaux sont responsables d'aviser Santé publique Ottawa chaque fois que leur enfant se fait vacciner. Veuillez mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de SPO. Consultez la rubrique intitulée Pourquoi le médecin de mon enfant ou son école n'ont-ils pas remis son dossier à Santé publique Ottawa? 
  2. Vous avez soumis l'information demandée après la date limite indiquée sur le formulaire de mise à jour du dossier d'immunisation. Une lettre de suspension est automatiquement envoyée quand nous ne recevons pas l'information demandée avant la date limite indiquée. Communiquez avec Santé publique Ottawa pour parler à une infirmière.
  3. Vos renseignements n'ont pas encore été traités. Veuillez prendre note que si vous soumettez l'information demandée en ligne ou par télécopieur, il faut compter jusqu'à cinq jours ouvrables pour que l'information soit traitée et que le dossier de votre enfant soit mis à jour. Vous devriez recevoir un courriel ou un message vocal indiquant si le dossier de votre enfant est à jour ou non. Dans le cas contraire, veuillez communiquer avec Santé publique Ottawa pour parler à une infirmière.
Que se passe-t-il si je choisis de ne pas faire vacciner mon enfant pour des raisons médicales ou philosophiques?

Conformément à la Loi sur l'immunisation des élèves et à la Loi sur la garde d'enfants et la petite enfance, les parents d'enfants qui ne sont pas vaccinés pour des raisons médicales ou philosophiques devraient remplir et soumettre un formulaire d'exemption à Santé publique Ottawa. Veuillez consulter la section Choisir de ne pas faire vacciner votre enfant pour en apprendre plus sur les enfants fréquentant un service de garde ou les enfants fréquentant une école

Que se passe-t-il si je ne remets pas à SPO l'information exigée sur la vaccination ou si je la remets après la date limite indiquée?

Si vous avez reçu un formulaire de mise à jour du dossier d'immunisation et que le dossier d'immunisation de votre enfant n'est pas mis à jour avant la date limite indiquée sur le formulaire :

Enfants fréquentant un service de garde 

L'exploitant de votre service de garde en sera informé par le biais d'un rapport de conformité. 

Enfants et jeunes fréquentant une école 

Santé publique Ottawa vous fera parvenir une deuxième lettre accompagnée d'un ordre de suspension de l'école. L'ordre de suspension entrera en vigueur à la date indiquée sur le document. Votre enfant sera suspendu de l'école jusqu'à ce que son dossier d'immunisation soit mis à jour auprès de Santé publique Ottawa ou jusqu'à ce que 20 jours de classe se soient écoulés. 

Quels sont les vaccins obligatoires pour les centres de services de garde ou les écoles?

Vaccins obligatoires pour fréquenter l'école ou un service de garde d'enfants

Vaccins obligatoires pour fréquenter l'école 

Est-il bon que mon enfant reçoive plusieurs vaccins à la fois? 

Oui, plusieurs vaccins peuvent être administrés en même temps. Le système immunitaire de votre enfant peut sans danger et efficacement supporter plus d'un vaccin à la fois. La plupart des effets indésirables sont légers (comme une fièvre légère et de la sensibilité au point d'injection) et ne durent qu'une journée ou deux.

Le système immunitaire de votre enfant est exposé chaque jour à de nombreux agents pathogènes qui se trouvent dans son environnement. Cela contribue au développement du système immunitaire de votre enfant.

Cependant, une exposition à certains agents pathogènes pourrait causer des infections graves et potentiellement mortelles. 

Les vaccins aident le système immunitaire de votre enfant à se défendre contre ces maladies sans avoir à subir une infection naturelle qui pourrait le rendre très malade.
Mon enfant a reçu le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR). Pourquoi doit-il le recevoir une deuxième fois?

Les enfants doivent recevoir deux doses du vaccin contre la rougeole et les oreillons ainsi qu'une dose du vaccin contre la rubéole après leur premier anniversaire. Voici les raisons pour lesquelles vous avez peut-être reçu une lettre concernant le vaccin ROR de votre enfant :

  1. Votre enfant a peut-être reçu la première dose du vaccin avant d'avoir un an. 
  2. Lorsque votre enfant est âgé de 7 ans, il doit recevoir une deuxième dose du vaccin ROR pour pouvoir fréquenter l'école. Si son dossier d'immunisation n'a pas été mis à jour auprès de Santé publique Ottawa (SPO, il se peut qu'il indique que votre enfant n'a reçu qu'une dose du vaccin.
  3. Le vaccin ROR est invalide parce qu'il a été administré trop tôt après l'administration d'un autre vaccin vivant. 
L'administration du vaccin ROR à un trop jeune âge ou trop tôt après l'administration d'un autre vaccin vivant invalide la dose du ROR parce qu'il est possible qu'il ne protège pas votre enfant adéquatement contre ces maladies. Veuillez dans ce cas confirmer la date de vaccination avec votre fournisseur de soins de santé et mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de SPO. Il serait aussi utile de connaître le nom commercial du vaccin de façon à l'inscrire correctement dans le dossier de votre enfant.
Pourquoi mon enfant doit-il être vacciné contre la varicelle s'il a déjà reçu ce vaccin?

Les enfants nés en 2010 ou après doivent recevoir deux doses du vaccin contre la varicelle après leur premier anniversaire. Selon une recommandation du Comité consultatif national de l'immunisation, deux doses du vaccin contre la varicelle peuvent réduire l'incidence de la varicelle, accroître l'immunité de groupe, possiblement diminuer les éclosions de la maladie ainsi que réduire au minimum le nombre de cas de varicelle chez les adolescents et les adultes. 

Vous avez peut-être reçu une lettre concernant le vaccin contre la varicelle pour les raisons suivantes :

  • Votre enfant pourrait avoir reçu la première dose du vaccin avant d'avoir un an. 
  • Lorsque votre enfant est âgé de 7 ans, il doit recevoir une deuxième dose du vaccin contre la varicelle pour pouvoir fréquenter l'école. Il se peut que le dossier d'immunisation de votre enfant détenu par SPO indique que votre enfant n'a reçu qu'une dose du vaccin.
  • Le vaccin contre la varicelle est invalide parce qu'il a été administré trop tôt après l'administration d'un autre vaccin vivant. 

L'administration du vaccin contre la varicelle à un trop jeune âge ou trop tôt après l'administration d'un autre vaccin vivant invalide la dose du vaccin parce qu'il est possible qu'il ne protège pas votre enfant adéquatement contre la maladie. Il est aussi possible que votre enfant reçoive le vaccin contre la varicelle sous forme de vaccin RORV dans lequel le vaccin contre la varicelle est combiné à une protection contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Le vaccin RORV est destiné aux enfants de 1 à 12 ans. Veuillez dans ce cas confirmer la date de vaccination avec votre fournisseur de soins de santé et mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de SPO. Il serait aussi utile de connaître le nom commercial du vaccin de façon à l'inscrire correctement dans le dossier de votre enfant. 

Si votre enfant est né en 2010 ou après et qu'il a déjà eu la varicelle quand il était âgé d'un an ou plus, vous devez le signaler à Santé publique Ottawa. 
Pourquoi mon enfant doit-il être vacciné contre la polio s'il a déjà reçu ce vaccin? 

Le vaccin contre la polio (poliomyélite) consiste en une série de vaccins, ce qui signifie que plusieurs doses doivent être administrées à des âges et des intervalles précis pour assurer une protection adéquate.

Vous avez peut-être reçu une lettre concernant le vaccin antipoliomyélite pour les raisons suivantes : 

  1. Votre enfant n'a pas reçu une ou plusieurs doses du vaccin antipoliomyélite (veuillez noter que tous les enfants doivent recevoir la dernière dose du vaccin antipolio à ou après leur 4e anniversaire).   
  2. Une dose de vaccin antipolio pourrait être invalide si l'intervalle minimal entre les doses du vaccin antipolio n'a pas été respecté. 
  3. Votre enfant suit peut-être un calendrier de rattrapage vaccinal et il a maintenant dépassé la date d'administration d'une ou de plusieurs doses du vaccin.

Veuillez confirmer auprès de votre fournisseur de soins de santé si votre enfant a terminé la série de vaccination aux intervalles prévus (temps écoulé entre les vaccins) et mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de SPO. Il serait aussi utile de connaître le nom commercial du vaccin de façon à l'inscrire correctement dans le dossier de votre enfant. 

Pourquoi mon enfant doit-il être vacciné contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche s'il a déjà reçu ces vaccins? 

Le vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCT) consiste en une série de vaccins, ce qui signifie que plusieurs doses doivent être administrées à des âges et à des intervalles précis pour assurer une protection adéquate. 

Vous avez peut-être reçu une lettre concernant le vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCT) pour les raisons suivantes : 

  1. Votre enfant n'a pas reçu une ou plusieurs doses du vaccin DCT. Veuillez noter que tous les enfants doivent recevoir une dose de rappel du vaccin DCT à ou après leur 4e anniversaire (généralement entre 4 et 6 ans), puis tous les 10 ans (la première dose de rappel est habituellement donnée entre 14 et 16 ans).   
  2. Une dose du vaccin DCT pourrait être invalide si l'intervalle minimal entre les doses du vaccin DCT n'a pas été respecté. 
  3. Votre enfant suit peut-être un calendrier de rattrapage vaccinal et il a maintenant dépassé la date d'administration de sa ou ses prochaines doses de vaccin DCT.

Veuillez confirmer les dates de vaccination auprès de votre fournisseur de soins de santé et mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de SPO.. Il serait aussi utile de connaître le nom commercial du vaccin de façon à l'inscrire correctement dans le dossier de votre enfant.

Mon enfant peut-il recevoir seulement le vaccin contre la coqueluche s'il a déjà été vacciné contre le tétanos et la diphtérie? 

Le vaccin anticoquelucheux seul n'est pas offert au Canada. Si votre enfant doit recevoir un vaccin contre la coqueluche, il recevra un vaccin combiné contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche.

En situation d'urgence, certains fournisseurs de soins de santé administrent un vaccin prévenant seulement la diphtérie et le tétanos (Td). Il n'est pas dangereux de recevoir un vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DCaT/dcaT) à titre de protection supplémentaire contre la coqueluche. Veuillez confirmer auprès de votre fournisseur de soins de santé si le vaccin contre la diphtérie et le tétanos (Td) ou le vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCaT/dcaT) a été administré et mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de SPO. Il serait aussi utile de connaître le nom commercial du vaccin de façon à l'inscrire correctement dans le dossier de votre enfant.
Pourquoi mon enfant doit-il recevoir le vaccin conjugué contre le méningocoque du sérogroupe c (MEN-C-C) s'il a déjà reçu ce vaccin?

Tous les enfants de 5 ans et moins doivent recevoir une dose du vaccin MEN-C-C à 1 an ou après leur premier anniversaire. 

Vous avez peut-être reçu une lettre concernant le vaccin MEN-C-C de votre enfant pour l'une ou plusieurs des raisons suivantes : 

  1. Votre enfant a peut-être reçu une dose du vaccin MEN-C-C avant d'avoir un an.
  2. Une dose du vaccin MEN-C-C pourrait être invalide si l'intervalle minimal entre les doses du vaccin MEN-C-C n'a pas été respecté. 

L'administration du vaccin MEC-C-C trop tôt est considérée invalide parce qu'il pourrait ne pas protéger adéquatement votre enfant contre la maladie. Même si votre enfant a reçu plus d'une dose avant d'avoir un an, une dose de rappel après son premier anniversaire est néanmoins requise pour assurer une protection adéquate.

Veuillez confirmer la date de vaccination auprès de votre fournisseur de soins de santé et mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant auprès de SPO. Il serait aussi utile de connaître le nom commercial du vaccin de façon à l'inscrire correctement dans le dossier de votre enfant.
Pourquoi mon enfant doit-il recevoir le vaccin MEN-C-ACYW135 s'il a déjà reçu le vaccin?

Tous les enfants de 8 à 12 ans doivent recevoir une dose du vaccin Men-C-ACYW135.

Votre enfant a peut-être reçu une lettre concernant le vaccin Men-C-ACYW135 pour l'une ou plusieurs des raisons suivantes :

  1. Votre enfant a reçu une dose du vaccin Men-C-ACYW135 avant d'avoir un an.
  2. Une dose du vaccin Men-C-ACYW135 pourrait être invalide si l'intervalle minimal exigé entre les vaccins contre l'infection à méningocoque de sérogroupe ACYW135 n'a pas été respecté.   

Une dose du vaccin Men-C-ACYW135 est exigée entre la 8e et la 12e année du secondaire. Cependant, votre enfant satisfait aux exigences d'immunisation pour fréquenter l'école s'il a reçu une dose du vaccin Men-C-ACYW135 après son premier anniversaire. 

Il est recommandé que les enfants reçoivent ce vaccin à l'âge de 12 ans afin de les prémunir adéquatement contre la méningococcie, peu importe les doses déjà administrées. Jusqu'à sa 12e année de scolarité, votre enfant demeure admissible à recevoir une dose du vaccin Men-C-ACYW135 à une clinique d'immunisation en milieu scolaire, chez son médecin de famille ou dans une clinique sans rendez-vous. 
Quels vaccins seront donnés et quand?
Visitez notre page sur les "vaccins offerts"

Les élèves peuvent-ils signer leurs propres formulaires de consentement? OUI! 

Selon la Loi de 1996 sur le consentement aux soins de santé de l'Ontario, il n'y a pas d'âge minimal pour consentir à des soins de santé. Si l'infirmier(ère) juge un élève apte à donner son consentement, il peut signer son propre formulaire. Les infirmier(ère)s de Santé publique Ottawa (SPO) communiqueront avec vous pour discuter de la décision de votre enfant si vous n'avez pas signé le formulaire.

Que dois-je faire si mon enfant a un trouble de santé préexistant (p. ex., une commotion récente, de graves trouble de saignement) ou prend des médicaments sur ordonnance?

Veuillez téléphoner à SPO au 613-580-6744 et demandez à parler à un(e) infirmier(ère) pour savoir si votre enfant est apte à recevoir le vaccin à l'école.

Mon enfant s'évanouit lorsqu'il reçoit des piqûres. Est-il possible de le faire vacciner chez mon médecin? 
L'évanouissement est une réaction courante, surtout chez les adolescents en croissance. Ce n'est pas un « effet secondaire » de l'immunisation. Le risque d'évanouissement est plus grand si l'enfant a une tension artérielle basse, saute des repas ou est très nerveux avant ou après l'injection. Assurez-vous que votre enfant mange une collation ou un bon petit déjeuner avant de recevoir le vaccin. Dites-lui qu'il peut demander à l'infirmier(ère) de s'étendre sur le dos pour recevoir son vaccin. 

Cliniques en milieu scolaire : Questions et réponses pour parent(s)/tuteurs/tutrices

Qui donne les vaccins lors d'une clinique d'immunisation en milieu scolaire?

Nos infirmier(ère)s en santé publique suivent une formation spécialisée en administration des vaccins et doivent renouveler leur accréditation à tous les ans. Tous les membres de notre personnel infirmier sont inscrits auprès de l'Ordre des infirmiers et infirmières de l'Ontario. SPO administre des milliers de vaccins à tous les ans. Notre personnel est donc très qualifié et très compétent à calmer des enfants angoissés et nerveux. 

Comment la clinique d'immunisation en milieu scolaire fonctionnera-t-elle?

Les élèves seront appelés par classe à la clinique d'immunisation pour recevoir leurs vaccins. Les élèves seront surveillés par l'équipe de vaccination pendant au moins 15 minutes après l'injection.

Les réactions graves sont rares et se produisent habituellement dans les 15 minutes suivant la vaccination. Les infirmier(ère)s demeureront à l'école pendant au moins 15 minutes après avoir donné le dernier vaccin.

Pour les écoles comptant un grand nombre d'élèves, la clinique d'immunisation pourrait s'étendre sur deux ou trois jours.

Qu'arrivera-t-il si mon enfant a une réaction après le départ des infirmier(ère)s? 

Les employés de l'école donneront les premiers soins. Ils pourraient par exemple être appelés à diriger l'élève vers son médecin de famille ou les services d'urgence (si nécessaire). Signalez toute réaction se produisant après le départ des infirmier(ère)s à SPO au 613-580-6744.
Que puis-je faire si la vaccination inquiète mon enfant?
Parlez avec lui du vaccin et dites-lui à quoi il peut s'attendre. Discutez des moyens de diminuer sa nervosité (p. ex. se concentrer sur sa respiration, éviter de regarder l'aiguille, compter jusqu'à 10, écouter de la musique ou parler avec un ami). Vous pouvez aussi vous informer auprès d'un fournisseur de soins de santé au sujet des crèmes en vente libre qui engourdissent la peau, comme EMLA® ou Ametop®
Avec qui puis-je communiquer si j'ai des questions ou si je n'ai pas reçu de formulaire de consentement?
Vous trouverez les formules de consentement, les dates des vaccinations à l'école de votre enfant et d'autres renseignements sur l'immunisation en ligne à Etreparentaottawa.ca/immunisation. Si vous avez des questions, téléphonez à SPO au 613-580-6744 et demandez à parler avec un(e) infirmier(ère) en santé publique.
Mon enfant est en 7e année et a raté la clinique d'immunisation en milieu scolaire. Où et quand peut-il se faire immuniser?

À la prochaine clinique d'immunisation à son école (s'il y en a une)

  • Santé publique Ottawa tient des cliniques d'immunisation en milieu scolaire deux fois l'an, soit à l'automne et au printemps.
  • Un formulaire de consentement signé ou le consentement verbal est nécessaire pour l'immunisation de votre enfant à l'école.
  • Votre enfant apportera le formulaire de consentement à la maison la semaine avant la clinique d'immunisation de l'automne.
  • Vous pouvez aussi trouver le formulaire de consentement sur notre site Web. 
  • Votre enfant doit apporter le formulaire dûment signé le jour de la clinique d'immunisation.
  • Vous pouvez aussi téléphoner pour donner votre consentement à Santé publique Ottawa si vous ne pouvez pas renvoyer le formulaire signé.

À une clinique de Santé publique Ottawa

Votre enfant peut se présenter à une clinique de Santé publique Ottawa toute l'année, y compris l'été :

  • s'il a raté les deux cliniques d'immunisation à l'école en 7e année;
  • si son école n'offre pas de clinique d'immunisation (p. ex. petite école privée);
  • s'il est scolarisé à la maison.

Composez le 613-580-6744 pour prendre rendez-vous.

Au cabinet de votre médecin

  • Dans des circonstances exceptionnelles, les vaccins des élèves de 7e année peuvent être envoyés au cabinet de leur médecin, par exemple, si votre enfant :
    • a un trouble de santé grave;
    • a la phobie des aiguilles;
    • présente des particularités comportementales, cognitives ou psychologiques qui pourraient rendre le consentement à l'immunisation difficile s'il est au sein d'un groupe.
Mon enfant (qui est en 8e, 9e, 10e, 11e ou 12e année) n'a pas reçu ses vaccins en 7e année. 
  • Le vaccin conjugué contre le méningocoque ACYW-135 doit être administré au début de l'automne en 8e année, car il est obligatoire pour fréquenter l'école, à moins d'avis contraire du médecin.
  • Le vaccin contre l'hépatite B est offert aux garçons et aux filles de 8e année jusqu'en août.
  • Le vaccin VPH-4 est offert aux garçons de 8année et aux filles de la 8e à la 12année jusqu'en août de leur 12e année.

À la prochaine clinique d'immunisation à son école (s'il y en a une)

  • Santé publique Ottawa tient des cliniques d'immunisation en milieu scolaire deux fois l'an, soit à l'automne et au printemps.
  • Un formulaire de consentement signé ou le consentement verbal est nécessaire pour l'immunisation de votre enfant à l'école.
  • Votre enfant apportera le formulaire de consentement à la maison la semaine avant la clinique d'immunisation de l'automne.
  • Vous pouvez aussi trouver le formulaire de consentement sur notre site Web. 
  • Votre enfant doit apporter le formulaire dûment signé le jour de la clinique d'immunisation.
  • Vous pouvez aussi téléphoner pour donner votre consentement à Santé publique Ottawa si vous ne pouvez pas renvoyer le formulaire signé.
  • Les élèves doivent se rendre à la clinique d'immunisation tôt en matinée pour fournir leur nom et le numéro de leur classe.
  • Les élèves plus âgés sont appelés à la clinique une fois tous ceux de 7e année immunisés.

À une clinique de Santé publique Ottawa

Votre enfant peut se présenter à une clinique de Santé publique Ottawa toute l'année, y compris l'été :

  • s'il a raté les cliniques d'immunisation à l'école en 7e année;
  • si son école n'offre pas de clinique d'immunisation (p. ex. petite école privée);
  • s'il est scolarisé à la maison.

Composez le 613-580-6744 pour prendre rendez-vous.

Au cabinet de votre médecin

  • Votre médecin ou vous-même pouvez demander que les vaccins lui soient acheminés.
  • De deux à trois semaines avant votre rendez-vous chez le médecin, faites-en la demande au 613-580-6744.
J'ai des questions sur le vaccin contre l'hépatite B. 

Mon enfant a reçu trois doses du vaccin contre l'hépatite B quand il était bébé. Dois-je signer le formulaire de consentement?

Non. Il n'est pas nécessaire de signer le formulaire de consentement pour que votre enfant reçoive le vaccin contre l'hépatite B en 7e année. Les trois doses qu'il a reçues quand il était bébé devraient suffire pour l'immuniser à vie. Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) ne recommande pas de dose de rappel du vaccin contre l'hépatite B pour les personnes en santé.

Est-ce que TwinrixMD est un vaccin contre l'hépatite B?

Twinrix ou Twinrix Junior est un vaccin qui protège contre l'hépatite B et l'hépatite A. Certaines personnes se procurent ces vaccins quand elles comptent se rendre dans un pays où l'hépatite B ou l'hépatite A est courante.

Mon enfant a reçu deux doses du vaccin Twinrix Junior quand il était petit. Dois-je signer le formulaire de consentement pour que mon enfant reçoive le vaccin contre l'hépatite B en 7e année?

Nous vous recommandons d'en discuter avec votre médecin (ou à la clinique où il a reçu son vaccin) pour savoir si votre enfant a besoin d'une dose supplémentaire. Nous recommandons d'obtenir la troisième dose de Twinrix Junior au cabinet de votre médecin au besoin. Vous devrez toutefois acquitter des frais, puisque le vaccin Twinrix Junior n'est pas financé par le secteur public en Ontario.

Si vous préférez que votre enfant reçoive le vaccin contre l'hépatite B qui est financé par le secteur public, il aura ainsi toutes ses doses contre l'hépatite B, mais il pourrait devoir obtenir une dernière dose contre l'hépatite A au cabinet de votre médecin afin d'être bien protégé. Veuillez vous assurer que le carnet de votre enfant est à jour et comporte les bonnes dates d'immunisation.

Mon enfant a reçu deux doses du vaccin Twinrix Junior au Québec quand il était en 4e année. Doit-il recevoir une autre dose du vaccin contre l'hépatite B?

Non. Des recherches récentes montrent que les élèves qui ont reçu 2 doses du vaccin Twinrix Junior à 6 mois d'intervalle présentent la même production d'anticorps que ceux qui ont reçu les 3 doses. On estime donc qu'ils sont adéquatement protégés contre l'hépatite B et l'hépatite A et qu'ils n'ont donc pas besoin d'autre dose. Veuillez vous assurer que le carnet de votre enfant est à jour et comporte les bonnes dates d'immunisation.

Mon enfant est né dans une autre province et a reçu trois doses du vaccin DCaT-VPI-HB-Hib (vaccins combinés contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, l'hépatite B et les infections à Hib [Haemophilus influenzae de type b]) quand il était bébé. Doit-il recevoir une dose de rappel du vaccin contre l'hépatite B?

Non. Une autre dose du vaccin contre l'hépatite B n'est pas nécessaire. Les trois doses qu'il a reçues quand il était bébé devraient suffire pour l'immuniser à vie. Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) ne recommande pas de dose de rappel du vaccin contre l'hépatite B pour les personnes en santé.

J'ai des questions sur le vaccin conjugué contre le méningocoque ACYW-135.

Mon enfant avait plus de un an quand il a reçu un vaccin contre le méningocoque. Pourquoi doit-on lui en administrer un autre en 7e année? 

  • Le vaccin contre le méningocoque que votre enfant a reçu l'immunisait fort probablement contre un groupe en particulier, soit le méningocoque du groupe C. La protection assurée par ce vaccin s'atténue au fil du temps, et une dose de rappel est nécessaire. Des études montrent que les enfants et jeunes adultes de 14 à 25 ans sont plus à risque de contracter une méningococcie.
  • Le vaccin conjugué contre le méningocoque ACYW-135 (MenactraMD, MenveoMD ou NiminrixMD) protège contre quatre groupes dangereux de méningocoque; il est donc recommandé que les enfants et jeunes adultes en reçoivent au moins une dose à l'adolescence. En Ontario, le vaccin est administré en 7e année.

Mon enfant a reçu le vaccin conjugué contre le méningocoque ACYW-135 avant l'âge de 11 ans. Doit-il en recevoir une autre dose en 7e année?

Nous vous recommandons de consulter votre médecin pour savoir s'il ne vaudrait pas mieux que votre enfant attende avant de recevoir une nouvelle dose. Nous savons que le vaccin conjugué contre le méningocoque ACYW-135 offre une protection d'environ 5 ans; votre enfant pourrait donc être encore immunisé grâce à la dose qu'il a reçue avant l'âge de 11 ans. Votre enfant demeure admissible à une dose du vaccin financé par le secteur public de la 7e année jusqu'à la fin de la 12e année. 

J'ai des questions sur le vaccin contre le VPH.

Est-ce que le vaccin VPH-9 est offert tant aux filles qu'aux garçons?

Oui. Dans le cadre du Programme d'immunisation en milieu scolaire, tous les élèves en Ontario sont admissibles à des doses du vaccin VPH-9 financé par le secteur public de la 7année jusqu'à la fin de la 12e année.

Est-il vrai que le vaccin VPH-9 est aussi financé par le secteur public pour les hommes de 26 ans et moins?

Oui. Dans le cadre du programme ontarien de vaccination contre le VPH à risque élevé, le vaccin nonavalent contre le virus du papillome humain (VPH-9) est financé par le secteur public pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes, qui sont âgés de 26 ans et moins, qui s'identifient comme des hommes homosexuels et bisexuels, ainsi que certaines personnes qui s'identifient comme des personnes transgenres, et qui n'ont pas commencé leur série de vaccins contre le VPH avant le 5 septembre 2017.

Mon enfant a reçu le vaccin VPH-4 (GardasilMD) l'an dernier, mais a besoin d'une dose supplémentaire pour terminer la série. Est-ce que mon enfant peut recevoir le vaccin VPH-9?

  • En signant le formulaire de consentement pour votre enfant en 7e année, vous avez accepté qu'il reçoive le vaccin VPH-4. C'était le vaccin auquel il était admissible. Seuls les élèves en 7e année à partir de l'année scolaire 2017-2018 sont admissibles au vaccin VPH-9.
  • Vous pouvez toutefois vous procurer le vaccin VPH-9 sous ordonnance et à vos frais. Le vaccin VPH-4 est aujourd'hui financé par le secteur public pour les élèves de la 8e à la 12e année. 
J'ai des questions sur le Programme d'immunisation en milieu scolaire.

J'ai reçu un message téléphonique automatisé selon lequel mon enfant n'a pas reçu tous ses vaccins en 7e année. Qu'est-ce que je devrais faire?

Voir ci-dessus.

Si mon enfant doit obtenir le reste de ses vaccins en 8e année, dois-je signer un nouveau formulaire de consentement?

Si vous avez signé le formulaire de consentement ou fourni votre consentement verbal à Santé publique Ottawa pour l'immunisation de votre enfant en 7e année, vous n'avez pas à le fournir de nouveau. En effet, le consentement que vous avez donné, qu'il soit verbal ou écrit, est valide 24 mois.

J'ai entendu dire que les infirmières n'apportent pas les formulaires de consentement avec elles à l'école à l'occasion de la clinique d'immunisation du printemps. Comment savez-vous qu'un parent a donné son consentement à un vaccin?

Le formulaire de consentement que nous apportent les élèves de 7e année à l'automne est saisi sur-le-champ dans notre système informatique. Les infirmières sont autorisées à effectuer l'immunisation pendant 24 mois après ce consentement, à moins que celui-ci soit annulé par écrit.

J'ai rempli un formulaire d'exemption pour des raisons non médicales. De quelle façon puis-je m'assurer que mon enfant en 7e année ne recevra pas de vaccin à la clinique d'immunisation de l'école? 

  • Une fois le processus d'exemption terminé, le profil électronique de votre enfant est marqué de façon à ce que les infirmières sachent hors de tout doute qu'il ne doit pas recevoir certains vaccins.
  • Nos infirmières marquent les listes d'élèves de sorte à bien indiquer ceux qui ne doivent pas être immunisés à ce moment, qui ont une exemption pour des raisons médicales, religieuses ou philosophiques ou encore pour qui il n'y a pas de consentement au dossier. Ces élèves peuvent se rendre au lieu où se tient la clinique d'immunisation avec leurs camarades de classe, mais ils n'entrent pas dans l'espace d'immunisation, car le personnel de la réception appelle les élèves sur la liste marquée et leur demande d'attendre à l'extérieur pour les aviser qu'ils ne seront pas immunisés.
  • Il serait bénéfique d'en discuter au préalable avec votre enfant pour qu'il sache qu'il ne doit pas recevoir le vaccin à la clinique en milieu scolaire.

Durant la clinique d'immunisation du printemps, est-ce que les élèves de 7e année qui n'ont pas reçu de vaccin à l'automne passent en premier? J'ai peur qu'ils ne puissent pas être vaccinés une fois de plus.

Pour la clinique d'immunisation du printemps, nous demandons aux écoles d'inverser l'ordre des élèves. Nous commençons donc par tout élève qui n'a pas été immunisé et par la dernière classe immunisée. Ensuite, les infirmières fonctionnent à rebours, soit la 7e et la 11e, la 7e et la 10e, et la 7e et la 9e années.

L'an prochain, quand les élèves seront en 8e année, comment saurez-vous s'ils ont terminé leur immunisation à l'école?

  • À la fin de la 7e année, Santé publique Ottawa dresse la liste des élèves qui n'ont pas reçu tous leurs vaccins. Leur famille reçoit un message téléphonique automatisé au numéro qui figure à leur dossier. Ce message fournit des renseignements aux parents sur leurs options pour terminer l'immunisation. 
  • Quand les infirmières viennent à l'école, elles ont la liste des élèves qui ont un consentement à leur dossier et qui n'ont pas reçu tous les vaccins.
  • Il n'est pas nécessaire de signer un autre formulaire de consentement, car le premier est valide pendant 24 mois.

Plusieurs élèves de 7e année, y compris mon enfant, n'ont pas reçu les vaccins à l'école. Et les infirmières ne reviendront pas avant le printemps.

Voir ci-dessus.

Quand vous administrez jusqu'à trois vaccins aux enfants, comment pouvez-vous vous assurer qu'ils vont recevoir le vaccin conjugué contre le méningocoque ACYW-135, qui est obligatoire pour fréquenter l'école? Je crains que mon enfant soit suspendu s'il ne reçoit pas son vaccin.

  • Quand nous immunisons les élèves de 7e année, nous leur administrons les vaccins dans cet ordre : vaccin conjugué contre le méningocoque ACYW-135, vaccin contre l'hépatite B et vaccin contre le contre le VPH. Nous procédons ainsi pour nous assurer que les enfants reçoivent d'abord le vaccin obligatoire.
Mon enfant prend des médicaments spéciaux pour un trouble de santé. Peut-il être immunisé en toute sécurité dans le cadre du programme en milieu scolaire?
Très peu de troubles de santé peuvent empêcher un enfant de recevoir les vaccins. Consultez votre médecin ou communiquez avec Santé publique Ottawa, au 613-580-6744, pour parler à une infirmière de la situation particulière de votre enfant. L'infirmière peut répondre à vos questions et vous fournir des renseignements sur les options qui s'offrent à votre enfant pour recevoir les vaccins financés par le secteur public.
Mon enfant a la phobie des aiguilles. Que puis-je faire pour m'assurer qu'il reçoit les vaccins financés par le secteur public? 
La peur des aiguilles est courante chez les adolescents. Nos infirmières aux cliniques d'immunisation en milieu scolaire gèrent beaucoup de cas d'anxiété et ont développé plusieurs techniques qui favorisent la détente des élèves.
  • Distraire l'élève.
  • Permettre à l'élève d'écouter de la musique.
  • Utiliser de la glace ou un anesthésique local, comme EMLAMD ou AmetopMD, pour geler le point d'injection.
  • Assurez-vous que votre enfant a bien mangé avant de partir pour l'école.
  • Envoyez-lui une boîte de jus ou une collation supplémentaire pour éviter qu'il s'évanouisse.

Si vous savez que votre enfant est sujet aux évanouissements, veuillez nous en aviser à l'avance pour qu'il puisse s'étendre sur un matelas d'exercice au moment de l'immunisation. Expliquez-lui ce qui va se passer à la clinique d'immunisation.

Je ne trouve pas de réponse à ma question

Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 pour parler à une infirmière. Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9 h à 16 h, sauf les jours fériés.

 Avis de non-responsabilité

Les réponses à ces questions sont fournies à titre informatif uniquement et ne visent pas à remplacer un avis médical. Si vous avez besoin de plus amples renseignements, nous vous recommandons de vous adresser à votre fournisseur de soins de santé ou de téléphoner à Santé publique Ottawa pour parler à une infirmière.

Contactez Nous