Les vaccins fonctionnent

Les vaccins sont une méthode éprouvée pour prévenir de graves infections. Qu’ils soient des bébés, des enfants, des adolescents ou des adultes, les membres de votre famille peuvent être protégés grâce aux vaccins. Cette section vous permettra d’en apprendre davantage sur l’importance des vaccins, sur leur sécurité et sur leurs effets indésirables possibles. Vous y trouverez également la vérité derrière certains mythes ainsi que des faits sur les vaccins.

Santé publique Ottawa accorde une grande importance à la sensibilisation à la vaccination. Nous sommes là pour vous fournir des renseignements scientifiques fiables afin de vous aider à comprendre pourquoi la vaccination est tellement importante pour votre état de santé général et celui de votre famille.

Quelle différence y a-t-il entre vaccin, vaccination et immunisation?  
 Vous verrez les mots vaccin, vaccination et immunisation à travers notre site Web. Un vaccin est le produit qui est administré à une personne pour la protéger contre une maladie. La plupart des vaccins sont administrés par injection (avec une aiguille), mais certains sont administrés oralement (par la bouche) ou par voie intranasale (par le nez). La vaccination est le processus par lequel un produit (le vaccin) est introduit dans l’organisme pour le protéger contre une maladie particulière et l’immunisation est le fait d’être protégé contre la maladie. Tous trois vous assurent d’obtenir une immunité. L’immunité est une protection contre une maladie pour que vous ne deveniez pas malade en cas d’exposition.
Pourquoi les vaccins sont-ils importants?
  • Les vaccins protègent les gens contre de très graves maladies, notamment la rougeole, la poliomyélite, la méningite, le tétanos, la diphtérie et d’autres maladies. Les vaccins sont administrés pour vous empêcher de contracter une maladie, avant qu’elle puisse vous rendre malade. Ceci est différent de la plupart des médicaments habituels qui sont administrés après que vous ayez contracté la maladie.
  • Les vaccins sauvent des vies : les vaccins ont permis de sauver plus de vies au Canada que toute autre intervention médicale au cours des 50 dernières années. L’Organisation mondiale de la santé estime que les vaccins sauvent de deux à trois millions de vies dans le monde chaque année. Ils assurent également une protection contre des maladies qui, même si elles ne sont pas mortelles, peuvent causer de la douleur et une invalidité permanente.
  • Ces maladies existent encore :  des maladies comme le tétanos, la coqueluche et la grippe sont continuellement présentes au Canada. D’autres maladies sont présentes dans certaines parties du monde dont les programmes d’immunisation sont différents de ceux du Canada. Les voyages internationaux font en sorte que ces maladies peuvent se retrouver au Canada. Il est important pour nous de maintenir des taux élevés d’immunisation afin d’éviter que ces maladies infectent d’autres personnes et se propage. 
Si les autres sont immunisés, pourquoi dois-je l’être aussi?  
On parle d’« immunité de groupe » quand suffisamment de personnes sont vaccinées pour prévenir la propagation d’une maladie. Idéalement, l’immunité de groupe est atteinte quand 95 % de la population est immunisé contre la maladie. Les maladies peuvent se répandre lorsque l’immunité de groupe n’est pas atteinte. Cela se produit par exemple quand les taux de vaccination diminuent. Certaines personnes ne peuvent pas recevoir de vaccins parce qu’elles sont trop jeunes, comme les bébés, ou pour des raisons médicales, comme une allergie. La sécurité de ces personnes repose donc sur l’immunité de groupe. 

 

Comment savoir si un vaccin est sécuritaire?

Il faut au moins dix années de travail pour développer, tester et finalement obtenir l’approbation d’un vaccin par Santé Canada. Lorsqu’un vaccin est approuvé, il fait l’objet d’une « surveillance de sécurité vaccinale » continue pour s’assurer qu’il demeure sécuritaire.

Santé publique Ottawa participe à ce processus de surveillance en enquêtant sur tous les signalements de manifestations cliniques inhabituelles à la suite d’une immunisation (MCI) et en les déclarant à Santé publique Ontario. 

Une MCI est une réaction inhabituelle ou grave qui survient à la suite d’une vaccination et qui peut, ou non, être causée par le vaccin. En Ontario, les professionnels de la santé tels que les infirmières et les médecins sont obligés de signaler toutes les MCI à leur bureau local de santé publique comme Santé publique Ottawa. Pour plus de renseignements sur ce processus, vous pouvez consulter le site Web de Santé publique Ontario. 

 

Effets indésirables des vaccins 
Comme tout autre médicament, les vaccins peuvent entraîner des effets indésirables. La plupart d’entre eux sont légers et ne durent qu’un jour ou deux.  

Après l’administration d’un vaccin, vous pourriez remarquer que votre enfant :

  • est irritable;
  • est plus somnolent que d’habitude;
  • est un peu fiévreux;
  • présente une rougeur, une enflure ou une sensibilité à l’endroit de la piqûre.  

Ces réactions sont normales. Vous pouvez donner à votre enfant un médicament pour soulager la douleur et faire baisser la fièvre. Demandez à votre fournisseur de soins de santé quel médicament convient le mieux.

Les réactions graves aux vaccins sont rares. Elles incluent celles qui suivent :  

  • une fièvre de plus de 40°C (104°F);
  • des pleurs ou des agitations pendant plus de 24 heures;
  • une aggravation de l’enflure au point d’injection;
  • une somnolence inhabituelle;
  • des plaques d’urticaire;  
  • une enflure de la bouche et de la gorge;
  • une difficulté à respirer, un enrouement ou une respiration sifflante;
  • une fréquence cardiaque rapide, des étourdissements.

Si votre enfant présente l’une ou plusieurs de ces réactions, consultez immédiatement un médecin.  

Vous connaissez le mieux votre enfant. Si vous constatez quelque chose d’anormal après la vaccination, informez-vous auprès de votre fournisseur de soins de santé. 

Mythes et faits au sujet des vaccins
La Société canadienne de pédiatrie répond à certains des mythes les plus répandus concernant les vaccins. Pour en savoir plus sur ces mythes, veuillez consulter le site Web de la Société canadienne de pédiatrie
Il y a tellement d’information sur les vaccins. Comment savoir ce qui est vrai?  
  • Il y a tellement d’information à notre disposition qu’il peut parfois être difficile de distinguer le vrai du faux. Que vous preniez vos renseignements en ligne ou dans les journaux, assurez-vous qu’ils sont à jour et qu’ils proviennent d’une source crédible. Discutez-en avec un fournisseur de soins en qui vous avez confiance, comme votre médecin de famille ou une infirmière de Santé publique Ottawa.
  • La Société canadienne de pédiatrie offre certains conseils utiles pour vous aider à évaluer vos renseignements en matière d’immunisation :  https://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/immunization_information_on_the_internet

Avez-vous d'autres questions?

  • Communiquez avec une infirmière en santé publique. Contactez le centre d'information santé publique Ottawa au 613-PARENTS [613-727-3687] (ATS : 613-580-9656) ou par courriel à EtreParentaOttawa@ottawa.ca

Contactez Nous