QUE disent les jeunes sur le cannabis?

Par Jessica Brett, Infirmière en santé publique

Santé publique Ottawa

En tant que parent, n'avez-vous jamais souhaité lire dans les pensées de votre ado? Ce serait tellement plus simple, n'est-ce pas?

Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a publié récemment un rapport intitulé Les perceptions des jeunes Canadiens sur le cannabis. Ce rapport porte justement sur ce que pensent les jeunes du cannabis.

Avant d'amorcer une conversation avec votre ado, vous devriez vous-même connaître les faits sur la question. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous en aviez consommé ou non à l'adolescence?

Voici quelques perceptions erronées qu'entretiennent les jeunes sur le cannabis ainsi que les faits qui vous aideront à mieux comprendre.

Les jeunes disent : Conduire sous l'emprise du cannabis peut être dangereux, mais les effets diffèrent selon la personne.

Pour conduire de façon sécuritaire, il faut être attentif, faire preuve de jugement et être en mesure de réagir rapidement. Sous l'effet du cannabis, ces habiletés sont affectées. Pour compenser cette situation, certains conducteurs diminuent leur vitesse ou augmentent leur distance par rapport aux autres véhicules. Mais cela ne suffit pas nécessairement. En fait, la personne qui conduit sous l'effet du cannabis court deux fois plus de risques d'avoir une collision.

Les jeunes disent : Je sais que consommer du cannabis peut nuire à mon cerveau, mais je ne sais pas vraiment comment ni pourquoi.

L'adolescence correspond à la phase de développement du « cerveau rationnel », qui est responsable de la prise de décisions. La consommation de cannabis à l'adolescence risque de perturber le développement normal du cerveau rationnel. En effet, le composé psychoactif du cannabis, soit le THC (delta-9-tétrahydrocannabinol), « détourne » le système qui participe normalement au développement du cerveau, ce qui amène l'ado à se servir plutôt de son « cerveau émotionnel », qui altère le processus de prise de décisions.

Les jeunes disent : Le cannabis ne crée même pas de dépendance, n'est-ce pas?

Environ 5 à 9 % des consommateurs de cannabis développeront une dépendance. Cette proportion augmente à 17 % dans le cas de ceux qui ont commencé à en consommer à l'adolescence.

Les jeunes disent : Seules les personnes qui consomment fréquemment et pendant une longue période subiront des effets à long terme.

Les changements provoqués dans le cerveau peuvent engendrer une dépendance et des problèmes de santé mentale et entraîner des répercussions à l'école ou au travail. Il s'agit d'effets à long terme, mais la voie menant vers la dépendance peut commencer dès la première consommation. La moitié des cas de dépendance au cannabis ont été constatés après une période de consommation d'environ cinq ans.

Votre ado a-t-il déjà exprimé ces idées fausses? Les chercheurs du CCLT ont discuté avec 77 adolescents âgés de 14 à 19 ans un peu partout au Canada. Il est donc possible que votre ado partage certaines de ces perceptions.

Il est important que vous soyez à l'écoute de votre ado, car cela peut réduire les risques qu'il se tourne vers le cannabis pour surmonter ses difficultés. Avez-vous tenté de parler de ce sujet avec votre ado? Comment cela s'est-il passé?

Consultez ces conseils pour savoir comment parler de toxicomanie avec votre ado :

Pour en savoir plus sur les perceptions erronées et les faits au sujet du cannabis, consultez cette ressource. Renseignez-vous sur les faits relatifs au cannabis sur notre site Web Être parent à Ottawa et participez à la conversation sur notre page Facebook Être parent à Ottawa.

Contactez Nous