Rester en bonne santé pendant la grossesse

Pour votre santé et celle de bébé, il est utile de bien manger, de prendre des multivitamines et d’être active physiquement en période de conception ou pendant la grossesse. Poursuivez votre lecture pour découvrir ce que vous pouvez faire pour passer une grossesse en santé. 

Saine alimentation et vie active pour une grossesse en santé:

Alimentation pour une grossesse en santé

Donnez un coup de pouce à la croissance et au développement de votre bébé en choisissant des aliments sains durant votre grossesse ou votre période de conception. Une alimentation saine vous permettra également 

  • de vous sentir mieux et d’avoir plus d’énergie; 

  • d’avoir une prise de poids saine; 

  • de préparer votre corps à l’allaitement maternel; 

  • de réduire les risques de problèmes de santé comme le diabète gestationnel, l’hypertension et la carence en fer; 

  • d’adopter des habitudes alimentaires saines pour vous et pour votre famille. 

Conseils pratiques du guide alimentaire canadien: 

  • Prenez trois repas par jour, ainsi que des collations santé.  

  • La majorité du temps, optez pour des aliments sains tels que beaucoup de fruits et légumes, des grains entiers, des protéines maigres et des aliments contenant de bons gras.  

  • Privilégiez les protéines végétales. 

  • Évitez les aliments hautement transforméscar ils contiennent parfois beaucoup de sodium, de sucre ou de gras saturés. Si vous choisissez d’en consommer, mangez-en moins souvent, et en petite quantité. 

  • Faites de l’eau votre boisson de choix, de préférence aux boissons sucrées.  

  • Prenez conscience de vos habitudes alimentairesprenez le temps de manger et de reconnaître quand vous avez faim et quand vous êtes rassasiée 

  • N’oubliez pas que le marketing alimentaire peut influencer vos choix.  

  • Soyez active tous les jours en prenant les escaliers ou en faisant de courtes marches.  

Quelle quantité faudrait-il manger? 

En période de conception ou pendant les trois premiers mois de la grossesse, il n’est pas nécessaire d’avoir de l’énergie supplémentaire (calories). Toutefois, dans les six derniers mois de la grossesse, vous aurez besoin de manger un peu plus chaque jour pour favoriserla croissance et le développement de bébé.Vous pouvez : 

  • prendre une collation santé de plus (ex. : des fruits et du yogourt ou des craquelins à grains entiers avec du beurre d’arachides); et/ou 

  • faire des ajouts à votre repas (ex. : un verre de lait ou une boisson de soya au dîner et plus de grains ou de légumes au souper). 

Nausées et vomissements durant la grossesse 

Les nausées et les vomissements sont courants durant le premier trimestre. Vous pouvez les soulager en mangeant des repas légers ou des collations légères toutes les deux heures. Toutefois, si vous vous sentez malade au point de sauter des repas ou de perdre du poids, consultez votre médecin.  

Pour en savoir plus sur l’alimentation saine pendant la grossesse : 

Attention à la salubrité des aliments

À cause des changements qui surviennent dans votre corps, vous et votre bébé à naître courez plus de risques d’intoxication alimentaire. Votre système immunitaire est affaibli et celui de votre bébé n’est pas assez développé pour combattre les bactéries néfastes. Certaines peuvent d’ailleurs traverser le placenta. Ainsi, si vous tombez malade, votre bébé risque d’être infecté également. Une intoxication alimentaire est surtout dangereuse pendant les trois premiers mois de grossesse, car elle peut causer une fausse couche. Plus tard dans le processus, elle peut entraîner une naissance prématurée. Pour votre sécurité et celle de bébé, il est important de faire attention à ce que vous mangez et à la façon d’entreposerde préparer et de cuisinerles aliments.

Manipulation sécuritaire des aliments

La manipulation sécuritaire des aliments est le meilleur moyen d'éviter les infections et les maladies. Suivez les conseils suivants :

  • lavez-vous les mains soigneusement avec de l'eau chaude et du savon avant de cuisiner et de manger
  • faites bien cuire toutes les viandes
  • conservez les viandes, la volaille, le poisson et les fruits de mer crus séparés des autres aliments dans le réfrigérateur
  • lavez les ustensiles de cuisine et les surfaces en contact avec des aliments avant et après avoir cuisiné de la viande et tout autre aliment
  • lavez bien tous les fruits et les légumes
  • assurez-vous que les aliments chauds sont chauds et que les aliments froids sont froids
  • gardez les viandes crues et les aliments cuits séparés
Qu'est-ce que la listériose?

La listériose est une maladie rare, mais grave, causée par un type de bactérie, la Listeria. Les personnes enceintes sont plus à risque de contracter cette maladie que les autres adultes.

L'Agence de la santé publique du Canada recommande aux personnes enceintes d'éviter les aliments suivants afin de réduire leurs risques de contracter la listériose:

  • poissons et fruits de mer crus (par exemple, sushis, palourdes, huîtres et moules)
  • viande, volaille et fruits de mer crus ou trop peu cuits
  • charcuteries non séchées, y compris les viandes froides comme la mortadelle, le rosbif et la poitrine de dinde (sauf si elles sont très chaudes)
  • saucisses fumées directement de l'emballage, sans les faire cuire au préalable
  • pâtés et viandes à tartiner réfrigérés
  • poissons et fruits de mer fumés réfrigérés
  • produits laitiers crus ou non pasteurisés et aliments fabriqués avec ces produits (par example, fromage de lait cru, en particulier les fromages à pâte molle ou semi-ferme comme le camembert et le brie)
  • jus non pasteurisés, comme le cidre de pomme non pasteurisé
  • oeufs crus ou peu cuits et aliments qui en contiennent (par exemple, vinaigrette César maison)
  • germes crus, particulièrement la luzerne

Quels sont les symptômes de la listériose?

  • fièvre
  • frissons
  • douleurs musculaires
  • nausées
  • vomissements
  • maux de tête
  • raideurs dans le cou
  • constipation
  • diarrhée

Si vous avez ces symptômes, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé.

Qu'est-ce que la toxoplasmose?

La toxoplasmose est une infection causée par un parasite qui se trouve dans la viande crue ou insuffisamment cuite, dans la terre à jardin infectée et dans les excréments de chats infectés. On ne peut normalement contracter la toxoplasmose qu'une fois dans la vie.

La plupart des personnes enceintes ne présentent pas de signes ou de symptômes de la toxoplasmose. Celles qui en ont éprouvent des symptômes comme:

  • fièvre
  • enflure des ganglions lymphatiques
  • douleurs musculaires et des courbatures
  • mal de gorge
  • fatigue

Comment puis-je réduire mes risques?

  • Évitez de changer la litière du chat. Demandez plutôt à quelqu'un de le faire pour vous. Si vous devez tout de même le faire vous-même, portez des gants et lavez-vous les mains après.
  • Utilisez toujours des gants lorsque vous faites du jardinage. Lavez-vous les mains soigneusement après avoir jardiné.
  • Couvrez les bacs à sable lorsqu'ils ne sont pas utilisés
  • Suivez les méthodes de manipulation sécuritaire des aliments mentionnés ci-dessus
Évitez le mercure

Santé Canada recommande aux personnes enceintes de consommer au moins 2 portions du Guide alimentaire canadien de poisson chaque semaine. Choisissez des poissons qui ont une teneur élevée en acides gras oméga-3 et une faible teneur en mercure. Le mercure peut nuire au système nerveux et à la santé générale du bébé.

Vous pouvez donc continuer à manger du poisson (PDF) si vous choisissez attentivement et variez les espèces de poissons consommées.

Pour en savoir plus sur la salubrité des aliments: 

Acide folique et multivitamines

Les suppléments prénataux vous aident, vous et bébé, à avoir tous les nutriments nécessaires pendant votre grossesse. Certains suppléments come l’acide folique, sont nécessaire pour une grossesse en santé, mais ils ne remplacent pas une alimentation équilibrée.  

Quantité n’est pas synonyme de qualité. Ne prenez pas de doses plus grandes que ce que votre fournisseur de soins de santé vous recommande.  

Acide folique

Si vous êtes susceptible de tomber enceinte, prévoyez de l’être ou l’êtes déjà, vous devez commencer à prendre une multivitamine contenant 0,4mg d’acide folique chaque jour au moins 3mois avant le début de votre grossesse. Si vous avez des questions au sujet des multivitamines et laquelle vous convient le mieux, parlez à un pharmacien ou à un fournisseur de soins de santé. 

L’acide folique est une vitamine B importante pour le bon développement du cerveau et de la moelle épinière du bébé, qui se développent pendant les quatre premiers mois de grossesse. Une carence en acide folique augmente les risques pour le bébé de contracter une anomalie du tube neural, ce qui affecte le développement du cerveau et de la moelle spinale. 

En plus de prendre une multivitamines prénatales contenant 0,4mg d’acide folique, vous pouvez manger des aliments qui en contiennent en bonne quantité. Par exemple: 

  • les légumes verts, comme les épinards, les asperges, le chou frisé, les brocolis, les choux de Bruxelles; 

  • les salades vertes, comme la romaine, les endives, les feuilles de moutarde; 

  • les betteraves; 

  • les fèves, lentilles, pois chiches et pois cassés; 

  • les avocats; 

  • les graines de tournesol; 

  • le beurre d’arachides; 

  • le pain et les pâtes faits de farine enrichie. 

Certaines personnes ont des besoins en acide folique plus importants que d’autres. Consultez votre fournisseur de soins de santé pour connaître la quantité d’acide folique qui vous convient. 

Pour en savoir plus sur l’acide folique:   

Fer

Les besoins en fer des personnes enceintes augmentent pour une foule de raisons, notamment parce que pendant cette période, le corps produit plus de sang. Ce minéral aide également la croissance de bébé et le développement de son cerveau. De plus, le bébé emmagasine une partie du fer fourni par la mère pour l’utiliser après la naissance. 

La plupart des multivitamines contiennent du fer. Santé Canada recommande aux personnes enceintes de choisir un supplément qui contient de 16 à 20mg de fer. Certaines personnes ont besoin de plus de fer que d’autres. Consultez votre fournisseur de soins de santé pour connaître la quantité de fer dont vous avez besoin. 

En plus de prendre des multivitamines prénatales contentant de 1à 20mg de fer, vous pouvez manger des aliments qui en sont riches, tel que : 

  • Bœuf, poulet, porcagneau 

  • Poisson et fruits de mer 

  • Œufs 

  • Tofu 

  • Haricots, pois et lentilles 

  • Fruits secs: figues, raisins, prunes, abricots 

  • Épinards, asperges, betteraves ou feuilles de betterave cuite 

  • Céréales enrichies, gruau instantané et pâtes 

  • Noix et graines 

Le fer d’origine animale est mieux absorbé que celui provenant de sources végétales, mais la vitamine C peut aider votre corps à absorber ce dernier. Combinez les végétaux riches en fer avec ceux riches en vitamine C tels que: 

  • Poivrons rouges et verts 

  • Brocoli 

  • Agrumes 

  • Haricots verts 

  • Fraises et kiwi 

Pour en savoir plus sur le fer: 

Calcium et vitamine D 

Le calcium contribue à la formation d’une ossature et d’une dentition saines pour bébé, et la vitamine D aide le corps à absorber le calcium consommé. Une consommation suffisante de calcium et de vitamine D pendant la grossesse vous aidera à empêcher vos os de manquer de calcium.  

Les besoins en calcium et en vitamine D sont les mêmes que vous soyez enceinte ou non, mais il est normal que les taux soient bas pendant la grossesseVotre organisme génère de la vitamine D lorsque vous êtes au soleil, mais plusieurs facteurs peuvent réduire cet apport comme la saison, l’heure du jour ou l’écran solaire, entre autres. La Société canadienne de pédiatrie recommande de discuter avec votre médecin de la possibilité de prendre jusqu’à 2000 UI de vitamine D pour réduire les risques de carence pour bébé.  

Aliments sources de vitamine D: 

  • Lait ou boisson de soya 

  • Margarine 

  • Poissons gras comme le saumon, la truite ou les sardines 

  • Jaune d’œuf 

Aliments sources de calcium: 

  • Lait, yogourt, kéfir et fromage. 

  • Boissons de soya enrichies 

  • Tofu 

  • Graines de sésame 

  • Brocoli, pak-choï et chou vert frisé 

  • Sardines et saumon avec les arêtes, en conserve 

Consultez votre fournisseur de soins de santé pour déterminer si vous avez besoin d’un supplément de calcium et de vitamine D. 

Pour plus d’informations sur le calcium et la vitamine D: 

Gain de poids sain

Il est important pour être en forme de maintenir un poids santé, mais la grossesse n’est pas le moment indiqué pour essayer de prendre ou de perdre du poids. Toutefois, c’est le bon moment pour améliorer vos habitudes alimentaires. En mangeant bien et prenant du poids raisonnablement durant votre grossesse, vous pouvez réduire les risques de diabète gestationnel, d’hypertension, de naissance prématurée ou d’insuffisance de poids à la naissance.  

Comment faire pour avoir une prise de poids saine?  

Des inquiétudes sur votre prise de poids? 

Si vous suivez un régime restrictif ou si vous avez soustrait un groupe alimentaire de votre régime (comme le gluten, le gras, les glucides, les produits laitiers, la viande, les fruits, etc.), vous pourriez manquer de certains nutriments nécessaires pour vous et votre bébé avant et pendant la grossesse. Parlez à un diététiste professionnel ou à un autre fournisseur de soins de santé avant votre grossesse si vous vous inquiétez pour votre poids, si vous suivez un régime ou si vous avez une alimentation spéciale.  

Pour en savoir plus sur la prise de poids pendant la grossesse: 

Activité physique

L’activité physique fait partie d’un mode de vie sain. Il est avantageux et sans danger de rester active si vous essayez de concevoir ou si vous êtes déjà enceinte. D’ailleurs, il n’est jamais trop tard pour commencer.

Voici les avantages de l’activité physique: 

  • Être active avant la grossesse aide à réduire le stress et à stimuler la fertilité, ce qui augmente les chances d’avoir une grossesse saine et un bébé en santé. 

  • Vous aurez plus d’énergie et vous vous sentirez mieux dans votre peau.  

  • Vous réduisez les risques de maladies liées à la grossesse comme la dépression ou encore le diabète gestationnel, l’hypertension et la prééclampsie. 

Pour commencer 

  • Essayez de faire au 150minutes d’activité physique modérée par semaine. 

  • Si vous vous y mettez tout juste, choisissez des activités comme la marche, même si ce n’est que 10minutes par jour. Augmentez ce temps jusqu’à atteindre au moins 150minutes par semaine et à être active au moins trois jours par semaine.  

  • Une activité physique modérée est sans danger pour la plupart des personnes enceintes, mais elle est déconseillée dans certaines situations 

  • Vous pouvez entraîner quotidiennement les muscles du plancher pelvien en utilisant la bonne technique (comme les exercices de Kegel) pour réduire les risques d’incontinence urinaire. 

  • Si vous ne faisiez pas d’activités physiques avant votre grossesse, vous pouvez commencer doucement en l’incorporant à votre quotidien à tout moment.  

Pour en savoir plus sur l’activité physique pendant la grossesse: 

Surveiller votre consommation de caféine

La caféine se transmet au bébé par le placenta et en excès, elle pourrait être liée à des effets négatifs sur la grossesse et sur la croissance du bébé. Elle peut également avoir des répercussions sur votre sommeil et celui de votre bébé. 

En général, de petites quantités de caféine sont sans danger pour bébé. Limitez votre consommation à 300mg par jour, c’est-à-dire 500ml (deux tasses) de café. N’oubliez pas que la caféine se trouve aussi dans bien d’autres boissons et aliments que vous consommez quotidiennement comme le thé, le chocolat ou les boissons au cola.  

Pour en savoir plus sur la caféine et la grossesse :  

Produits à base de plantes et tisanes : sans danger ou à éviter

Les produits à base de plantes sous forme de cachets, de capsules ou d’extraits sont déconseillés pendant la grossesse. On en sait très peu sur leur innocuité pour les personnes enceintes. Il est donc préférable de les éviter.  

Vous pouvez vous tourner vers les tisanes pour limiter votre consommation de caféine. Toutefois, certaines d’entre elles sont à éviter pendant la grossesse, car elles peuvent avoir des effets indésirés sur votre état et sur bébé.  

Voici les tisanes qui sont considérées sans danger si vous les prenez avec modération (deux à troistasses par jour) :   

  • Pelure d’agrumes/pelure d’orange 

  • Gingembre 

  • Mélisse-citronnelle 

  • Fleurs de tilleul(déconseillé pour les personnes ayant des problèmes cardiaques préexistants) 

  • Églantier 

Évitez les thés qui contiennent: 

  • de l’aloès; 

  • de l’écorce de nerprun; 

  • de la camomille; 

  • du tussilage(pas-d’âne); 

  • de la grande consoude; 

  • de la racine de patience; 

  • des baies de genièvre; 

  • du thé du Labrador; 

  • de llobélie; 

  • de la menthe pouliote; 

  • du sassafras officinal; 

  • des feuilles de séné. 

Réduire les risques d’allergies alimentaires pour bébé

Vous n’avez pas à éviter les allergènes durant la grossesse ou l’allaitement maternel (à moins d’y être allergique). En fait, même si votre bébé présente de gros risques de développer des allergies alimentaires, le mieux à faire est de continuer à consommer ces aliments, si possible. Si vous décidez d’éviter certains aliments durant votre grossesse ou l’allaitement, parlez-en avec une diététiste ou votre fournisseur de soins de santé pour vous assurer que votre alimentation vous fournit tous les nutriments dont vous ou votre bébé avez besoin. 

Pour en savoir plus sur la prévention des allergies alimentaires:   

Grossesse sécuritaire:

La consommation d'alcool, de connabis, de tabac et des médicaments
Alcool

Dernière révision : Le 5 décembre 2023

Le choix le plus sécuritaire est de vous abstenir complètement de consommer de l'alcool dès que vous avez décidé de devenir enceinte et pendant votre grossesse.

L'alcool traverse la barrière placentaire. L'alcool peut nuire aux tissus en croissance rapide du bébé en tuant des cellules ou en ralentissant leur croissance.

Le saviez-vous?

  • Aucun type d'alcool n'est plus sécuritaire qu'un autre. Une bouteille de bière de 341 ml (12 oz), un verre de vin de 142 ml (5 oz) et un verre de spiritueux de 45 ml (1,5 oz) présentent la même teneur en alcool.
  • Les quantités d’alcool qui ne sont pas considérés comme dangereux pour le parent qui accouche peuvent tout de même nuire à la croissance et le développement du bébé.
  • Votre bébé est plus à risque d'éprouver des problèmes si vous buvez régulièrement ou si vous consommez de grandes quantités d'alcool en une occasion.

Qu'est-ce que l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale?

La consommation d'alcool pendant la grossesse augmente les risques que votre bébé souffre de l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale (ETCAF). « ETCAF » est le nom utilisé pour décrire un ensemble d'anomalies congénitales et de problèmes de développement qui peuvent toucher les bébés des parents qui accouchent et qui boivent de l'alcool pendant la grossesse.

Si vous consommez de l’alcool et que vous désirez obtenir plus de renseignements, ou que vous avez besoin d’aide pour réduire votre consommation, vous pouvez :

Pour plus d’informations sur les ressources, les programmes et les traitements en matière de santé mentale et de santé liée à l’utilisation de substance (Santé publique Ottawa)

Pour en savoir plus:  Résumé grand public des Repères canadiens sur l’alcool et la santé : boire moins, c’est mieux  (Centre Canadien sur les dépendances et l’usage des substances)
Cannabis

Dernière révision : Le 7 décembre 2023

Comment le cannabis peut-il affecter les enfants à naître? 

Le cannabis est une plante contenant des centaines de substances chimiques. Certaines s’appellent des cannabinoïdes, comme le THC (tétrahydrocannabinol). Le THC est une substance psychoactive, ce qui signifie qu’elle affecte votre cerveau et la façon dont vous pensez, agissez et ressentez. Peu importe la façon de consommer le cannabis, le THC peut traverser le placenta et atteindre le bébé en développement.

La recherche actuelle montre qu’il n’y a pas de quantité ni de moment sécuritaires pour consommer du cannabis pendant la grossesse ou l’allaitement. Le choix le plus sûr consiste à ne pas consommer de cannabis si vous décidez d’avoir un enfant ainsi que pendant votre grossesse.

La consommation de cannabis pendant votre grossesse peut se traduire par :

  • Un petit poids à la naissance, ce qui veut dire que les bébés sont nés trop petits pour leur âge gestationnel. Les bébés de petit poids peuvent avoir des problèmes de santé en grandissant
  • Les bébés peuvent mal dormir et être plus irrités.
  • Les enfants peuvent avoir des problèmes de comportement, d’apprentissage, de mémoire et de santé mentale en grandissant.

Qu’arrive-t-il si vous êtes enceintes et que vous fumez du cannabis? 

Le choix le plus sûr consiste à ne pas consommer de cannabis quand vous décidez d’avoir un enfant ou si vous êtes enceinte. 

Le cannabis et le papier à rouler qui se consument produisent une fumée qui contient les mêmes substances chimiques dommageables et cancérigènes que la fumée de cigarette. Ces substances chimiques nuisibles sont produites par la combustion du cannabis et ne se trouvent pas dans la plante elle-même. 

Pour vous protéger, vous et votre bébé, de la fumée secondaire, demande à votre partenaire, à votre famille et à vos amis de ne pas fumer de cannabis près de vous ou de votre enfant. Vous pouvez aussi encourager votre partenaire, votre famille et vos amis à utiliser des moyens moins dommageables de consommer le cannabis comme des huiles, des capsules ou des produits comestibles plutôt que de fumer pour protéger vos poumons. Commencez avec le moins de THC possible et soyez conscient des effets retardés.

Nausées et vomissements

Les individus qui souffrent de nausées et de vomissements pendant la grossesse devraient parler à leur professionnel de la santé des traitements sécuritaires possibles. En raison du danger potentiel associé à la consommation de cannabis pendant la grossesse, il n'est pas recommandé aux personnes enceintes de se traiter elles-mêmes avec du cannabis pour soulager les nausées matinales.

Si vous consommez du cannabis et que vous as besoin d’aide pour réduire votre consommation ou encore que vous aimeriez cesser de consommer, vous pouvez : 

Pour de plus amples renseignements :

Tabagisme

Le placenta relie le foetus à sa mère. Il permet le passage de l'oxygène et des éléments nutritifs de la mère au foetus. Lorsqu'une femme enceinte fume ou inhale de la fumée secondaire:

  • son risque de fausse couche est accru
  • son placenta ne fonctionne pas de façon optimale
  • le fœtus reçoit moins d'éléments nutritifs et d'oxygène
  • le fœtus ne croît pas aussi bien qu'il le faut
  • le fœtus est à risque de naître prématurément
  • son bébé est à risque de souffrir du syndrome de mort subite du nourrisson
  • le fœtus absorbe de la nicotine

Que faire pour protéger votre santé et celle de votre bébé?

Faites de votre maison et de votre voiture des environnements sans fumée. Demandez à votre entourage d'aller fumer dehors et d'éviter de fumer près de vous et de vos enfants.

Les bébés et les enfants qui habitent dans des maisons sans fumée présentent moins de troubles respiratoires, d'otites et d'infections pulmonaires.

Que faire si vous êtes enceinte et fumez?

Essayez de cesser de fumer ou de réduire votre consommation immédiatement. Si vous envisagez de cesser de fumer, rappelez-vous:

  • Il est plus facile pour les personnes enceintes de cesser de fumer si les gens qui l'entourent ne fument pas.
  • Les bébés dont le parent cesse de fumer au début de sa grossesse ont une aussi bonne santé que les bébés de parents non-fumeurs.
  • Pour en savoir plus sur les programmes d'aide à l'abandon du tabagisme.

Que peuvent faire les partenaires qui fument?

Appuyez la personne enceinte lorsqu'elle essaye d'arrêter de fumer. Ne fumez pas près d'elle. Donnez le bon exemple: les enfants de non-fumeurs sont moins susceptibles de commencer à fumer plus tard.

Encouragez les autres membres de la famille qui fument à éviter de le faire près de la personne enceinte ou du nouveau bébé.

Médicaments, drogues et produits naturels

Presque tous les médicaments, drogues et produits naturels traversent la barrière placentaire. Beaucoup de ces substances, y compris certaines tisanes, ne sont pas sécuritaires pendant la grossesse.

Si vous êtes enceinte ou prévoyez de le devenir, parlez avec votre médecin ou votre pharmacien:

  • de tous les médicaments (sur ordonnance ou en vente libre) et de tous les produits naturels que vous utilisez
  • avant de prendre des médicaments ou des produits naturels
  • avant de cesser de prendre des médicaments sur ordonnance

Que devrais-je demander à mon médecin par rapport aux médicaments qui me sont prescrits?

  • Ai-je vraiment besoin de ce médicament?
  • Ce médicament est-il dangereux pour mon bébé?
  • Quels sont les risques pour moi si je ne prends pas ce médicament?
  • Existe-t-il un médicament plus sécuritaire?

N'oubliez pas que les médicaments sans ordonnance comme les antiacides, les laxatifs et les médicaments contre les maux de tête sont aussi des médicaments. Pour toute question sur les médicaments pendant la grossesse:

  • parlez avec votre médecin
Les maladies transmissibles et la grossesse

Certaines maladies peuvent entraîner des problèmes pour le bébé en croissance. Communiquez avec votre fournisseur de soins de santé si vous croyez avoir été en contact avec une des maladies suivantes:

  • rubéole
  • varicelle
  • oreillons
  • rougeole
  • cytomégalovirus (CMV)
  • parvovirus (cinquième maladie)

Qui est le plus à risque?

  • les personnes travaillant avec des enfants
  • les travailleurs de la santé
  • les personnes travaillant en laboratoire ou avec des animaux
  • les voyageurs (les Conseils de santé aux voyageurs sont mis à jour sur le site web de l'Agence de la santé publique du Canada
  • les parents et gardiens de jeunes enfants

Comment se protéger?

  • lavez-vous les mains adéquatement
  • assurez-vous que vous avez reçu toute la vaccination requise avant de tomber enceinte. Sinon, communiquez avec votre fournisseur de soins de santé.
  • avant de tomber enceinte, demandez à votre fournisseur de soins de santé de vous prescrire une analyse de sang pour déterminer si vous êtes immunisée contre la rubéole
  • attendez au moins 4 semaines après avoir reçu un vaccin contre la varicelle et la rubéole avant de devenir enceinte
  • certains vaccins ne sont pas recommandés pour les personnes enceintes. Si vous prévoyez de tomber enceinte, parlez-en avec votre fournisseur de soins de santé avant de recevoir un vaccin.
  • certains vaccins sont sans danger pendant la grossesse :

    • Vaccin antigrippal : la grippe est une infection des voies respiratoires causée par le virus de la grippe. Les personnes enceintes sont plus vulnérables aux complications liées à la grippe. Le vaccin antigrippal protège les personnes enceintes ainsi que leurs nouveau-nés contre la grippe et ses complications, y compris l’hospitalisation, la mort, et les issues indésirables comme les accouchements prématurés.
    • Vaccin contre la COVID-19 : la COVID-19 est une infection virale causée par le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2). Les personnes enceintes sont plus vulnérables aux complications liées à la COVID-19, y compris l’hospitalisation et la mort. Pendant la grossesse, la COVID-19 peut également affecter les nouveau-nés, notamment en augmentant le risque de mortinaissance, d’accouchement prématuré et de faible poids de naissance. La vaccination contre la COVID-19 est fortement recommandée pendant la grossesse et peut aider à protéger les personnes enceintes et leurs bébés contre la COVID-19.
    • Vaccin tétanos-diphtérie-coqueluche (Tdap) : depuis le 1er avril  2022, les personnes enceintes sont admissibles et encouragées à recevoir le vaccin Tdap à chacune de leurs grossesses. La coqueluche (toux coquelucheuse) est une infection causée par la bactérie pertussis. Les nourrissons y sont particulièrement vulnérables jusqu’au moment où ils peuvent recevoir une série de vaccination complète contre la coqueluche. La coqueluche peut entraîner des complications chez les nourrissons, incluant l’hospitalisation et la mort. Le vaccin Tdap protège les personnes enceintes et leurs bébés grâce au transfert d’anticorps protecteurs par le placenta pendant la grossesse. Pour en savoir plus sur le vaccin Tdap, veuillez consulter le feuillet de renseignements du ministère de la Santé sur le vaccin tétanos-diphtérie-coqueluche (Tdap).
Le travail pendant la grossesse

Beaucoup de personnes continuent de travailler pendant la grossesse. Les conseils suivants peuvent vous aider quand vous travaillez pendant votre grossesse. Parlez avec votre fournisseur de soins de santé pour vérifier si certaines tâches sont proscrites pendant votre grossesse.

Position assise et debout et soulèvement de charges

Dans beaucoup d'emplois, il est nécessaire de rester debout ou assise pendant de longues périodes, ou encore de soulever et de porter des objets. Ces activités peuvent être difficiles quand vous êtes enceinte. En raison du poids supplémentaire du bébé et du placenta, votre centre de gravité se déplace. Le poids supplémentaire ajoute de la tension sur votre corps, particulièrement sur les muscles et les tendons dans votre dos et votre cou.

Si vous demeurez longtemps assise :

  • Apportez un tabouret pour relever vos pieds
  • Levez-vous toutes les heures ou toutes les deux heures et marchez
  • Essayez de vous lever quand vous parlez au téléphone ou de vous étirer avant de vous lever
  • Effectuez une rotation de vos tâches pour changer de position (assise, debout et marche) dès que c'est possible

Si vous demeurez longtemps debout :

Le fait de rester debout pendant de longues périodes et d'effectuer des activités ardues pendant la grossesse augmente le risque d'avoir un bébé prématuré ou de poids insuffisant.

  • Prenez des pauses pour détendre vos muscles et pour vous asseoir
  • Si vous devez rester debout au même endroit, transférez votre poids d'un pied à l'autre
  • Marchez dès que vous avez l'occasion
  • Apportez un tabouret au travail et relevez un pied si vous devez rester debout au même endroit pendant une certaine période

Si vous devez soulever, tirer et transporter des charges :

  • Soulevez des charges inférieures à celles que vous souleviez avant votre grossesse
  • Utilisez la technique appropriée pour soulever des charges: pliez vos genoux et gardez le dos droit.
  • Ne retenez pas votre souffle en soulevant une charge
  • Levez les charges lourdes avec une autre personne ou utilisez un chariot élévateur à fourche si c'est possible
  • Ne faites aucune rotation du tronc quand vous soulevez un poids

Risques pour la santé des parents et les enfants à naître

Certaines conditions de travail peuvent présenter des risques pour :

  • les personnes enceintes et leur enfant à naître
  • la santé de la reproduction. Cela peut réduire les chances de concevoir.

Demandez conseil à votre fournisseur de soins de santé si votre milieu de travail vous met en contact avec des dangers d'ordre chimique, biologique ou physique. Dans la plupart des cas, il suffit de modifier votre travail pour réduire les risques.

Risques chimiques

  • métaux lourds (plomb, mercure, cadmium)
  • produits chimiques agricoles comme les pesticides et insecticides
  • diphényles polyhalogénés
  • solvants organiques
  • dibromure d'éthylène et oxyde d'éthylène
  • formaldéhyde

Lisez attentivement les étiquettes avant d'acheter ou d'utiliser un produit.

Risques physiques

  • rayonnement ionisant (rayons alpha, bêta et gamma, rayons X)
  • bruit excessif (peut entraîner une perte d'audition pour vous ou votre enfant)
  • froid ou chaleur extrêmes
  • nombreuses heures de travail
  • position debout pour de longues périodes
  • lever, tirer ou transporter des charges
  • vibrations

Protéger votre santé et celle de votre bébé

Si vous craignez pour votre santé ou celle de votre bébé, discutez-en avec votre employeur. Vous pourriez avoir besoin qu'on modifie vos tâches ou qu'on change votre zone de travail et vos responsabilités. Parlez de vos préoccupations à votre infirmière en santé du travail, au responsable des ressources humaines ou au représentant du programme de santé et de sécurité au travail.

En vertu de la loi, les employeurs sont tenus de modifier des tâches au besoin pour protéger les travailleurs, les personnes enceintes et les enfants à naître. Pour en savoir plus sur vos droits, adressez-vous à la Commission ontarienne des droits de la personne.

La violence durant la grossesse

N'importe qui peut être victime de violence. Au Canada, environ 40 % des personnes victimes de violence disent que la première agression est survenue pendant la grossesse. La violence empire généralement avec le temps. Vous n'êtes pas responsable de ce qui vous arrive! Toute forme de violence peut vous blesser, et personne ne mérite d'en être victime. Allez chercher de l'aide immédiatement.

Qu'est-ce que la violence psychologique?

On parle de violence psychologique lorsque votre partenaire :

  • vous dénigre
  • utilise des jurons contre vous
  • est jaloux
  • vous reproche d'être enceinte
  • brise des objets qui vous appartiennent
  • menace de vous faire du mal
  • vous interdit de voir vos amis ou votre famille
  • vous empêche de quitter la maison ou de faire des activités à l'extérieur
  • ne vous laisse pas voir votre fournisseur de soins de santé
  • contrôle l'argent
  • utilise un langage ou des gestes violents pour vous faire peur
  • maltraite ou tue vos animaux de compagnie

Quels sont les signes de violence physique?

On parle de violence physique lorsque votre partenaire :

  • vous pousse, vous frappe ou vous lance
  • vous donne des coups de poing ou de pied
  • pose des gestes qui pourraient vous blesser physiquement

Qu'est-ce que la violence sexuelle?

On parle de violence sexuelle lorsque votre partenaire :

  • vous lance des insultes de nature sexuelle
  • dénigre votre corps
  • vous force à avoir des relations sexuelles
  • vous oblige à accomplir des actes sexuels que vous ne voulez pas faire

Quels sont les effets de la violence sur vous?

Les personnes victimes de violence peuvent éprouver des effets émotionnels et physiques, comme :

  • de la tristesse
  • un sentiment de solitude
  • de l'anxiété
  • la dépression
  • une mauvaise estime de soi
  • une augmentation de leur consommation de drogue, d'alcool et de tabac
  • de la difficulté à dormir et une diminution de l'appétit

Quels sont les effets de la violence sur la grossesse?

La violence pendant la grossesse peut avoir des conséquences négatives directes et indirectes pour le bébé. Votre bébé pourrait :

  • avoir un poids insuffisant à la naissance ou naître prématurément
  • souffrir de blessures ou d'infections
  • avoir des problèmes de santé plus tard dans sa vie
  • être plus à risque d'être victime de violence à son tour après sa naissance

Que pouvez-vous faire?

  • Parlez de la situation à quelqu'un en qui vous avez confiance:

    • des parents ou des amis
    • votre fournisseur de soins de santé
    • un refuge pour personnes ou une ligne d'assistance
    • votre animatrice de cours prénatals
    • une infirmière en santé publique
  • Si c'est possible, prévoyez un plan pour vous sauver en cas d'urgence
  • Obtenez de l'aide pour mettre fin à cette relation violente

Où pouvez-vous obtenir de l'aide?

Vous n'êtes pas seule! Vous pouvez obtenir de l'aide.

  • Ligne de soutien pour personnes touchées par la violence: 1 877 336-2433
  • Services pour les personnes victimes de violence de Gloucester: 613-745-4818
  • Refuges pour personnes victimes de violence - 24 heures sur 24

    • Offrent un refuge temporaire pour les personnes victimes de violence et leurs enfants :

      • Maison Interval d'Ottawa : 613-234-5181
      • La Présence : 613-241-8297
      • Maison d'amitié : 613-747-0020
      • Nelson House : 613-225-0533

Vous voulez parler avec un(e) diététiste professionnel(le)?
Appelez Santé811 et demandez de parler à un(e) diététiste. Disponible du lundi-vendredi 9h-17h au 811 (TTY: 1-866-797-0007) ou via l’outil de clavardage en ligne.

Avez-vous d'autres questions?

  • Connectez-vous avec une infirmière autorisée de Santé811 pour obtenir des conseils de santé gratuits, sécurisés et confidentiels. Le service est disponible 24 heures par jour, jours par semaine en anglais et en français, avec une assistance en traduction également proposée dans d'autres langues. Appelez le 8-1-1 ou visitez Health811.ontario.ca.
  • Connectez-vous avec un navigateur communautaire du 2-1-1 pour obtenir des informations sur les programmes et les ressources communautaires dans l'Est de l'Ontario. Le service d'assistance téléphonique est disponible  24 heures par jour, jours par semaine et dans de nombreuses langues différentes. Appelez le 2-1-1 ou visitez 211ontario.ca.
  • Connectez-vous avec une infirmière de la santé publique et d’autres parents sur la page Facebook Être parent à Ottawa
  • Il existe une variété de services pour aider votre enfant à grandir en bonne santé à Ottawa.
  • Vous pouvez mettre à jour le dossier d'immunisation de votre enfant avec l'application CANImmunize ou l’outil en ligne Connexion immunisations Ontario (CION)
  • Si vous avez reçu un message de Santé publique Ottawa, comme une lettre ou un appel concernant la vaccination, une maladie infectieuse ou un manquement au contrôle des infections, veuillez appeler au 613-580-6744 et écouter attentivement les options du menu.

Contactez Nous