Alcool, Cannabis, tabac et TRN pendant l'allaitement

Alcool

Le tabac

Thérapie de remplacement de la nicotine (TRN)

Cannabis

La consommation d’alcool durant l’allaitement

Est-il sûr de boire de l’alcool lorsque j’allaite?

Une consommation d’alcool occasionnelle ne veut pas dire qu’il faille arrêter l’allaitement. Si vous allaitez et que vous prévoyez consommer de l’alcool lors d’une occasion spéciale, suivez ces simples consignes afin de réduire les risques pour votre bébé :

  • limitez votre consommation d’alcool à une ou deux consommations par occasion;  
  • mesurez les quantités pour être certaine de savoir ce que vous avez consommé;
  • invitez votre partenaire à limiter sa consommation d’alcool pour vous soutenir.  

Comment l’alcool peut-il nuire à mon bébé allaité? 

Une consommation d’alcool fréquente et en quantités importantes comporte des risques pour vous et pour votre bébé allaité. L’alcool est transmis au bébé par le lait humain, et une consommation importante d’alcool vous expose, vous et votre bébé, aux risques suivants :

  • perturbation des habitudes de sommeil de votre bébé;
  • diminution du réflexe d’éjection et de la quantité de lait humain produite;
  • ralentissement de la prise de poids et de la croissance de votre bébé et risque accru de retard du développement.

Existe-t-il des cocktails sans alcool?

Si vous allaitez, envisagez d’opter pour un cocktail sans alcool. Plusieurs recettes rafraîchissantes de cocktails sans alcool peuvent être dégustées sans vous exposer ou exposer votre bébé à des risques.

Si vous consommez de l’alcool et que vous désirez obtenir plus de renseignements, ou que vous avez besoin d’aide pour réduire votre consommation, vous pouvez :   

  • En discuter avec votre fournisseur de soins de santé.

Pour en savoir plus :

Le tabac

Il peut être difficile de réduire et de cesser votre consommation de tabac, mais vous disposez de nombreuses ressources d’aide. N’oubliez pas : vous n’êtes pas seule.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez et que vous souhaitez cesser de fumer ou réduire votre consommation quotidienne de tabac, il est recommandé d’obtenir du soutien psychologique et de recourir à la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) pour vous aider à atteindre votre objectif.

Pour vous aider dans votre démarche d’abandon de la cigarette, il est conseillé d’utiliser le timbre de nicotine, une TRN à action prolongée. Afin de réduire l’exposition de votre bébé à la nicotine, vous devez retirer le timbre avant de vous coucher.

Quel que soit le nombre de cigarettes que vous fumez, il existe également des TRN à courte durée d’action, notamment des pastilles, des inhalateurs, des vaporisateurs et de la gomme à mâcher à la nicotine. Consultez en tout temps votre fournisseur de soins de santé; il vous aidera à déterminer le produit et la dose qui vous conviennent le mieux et vous expliquera comment les utiliser adéquatement.

Il est recommandé d’éviter la TRN pendant le premier trimestre de la grossesse.

Santé publique Ottawa vous recommande

  • Essayez de cesser de fumer le plus tôt possible;
  • Utiliser les TRN est déjà mieux que de fumer;
  • Continuez à utiliser les TRN jusqu’à ce que vous n’en ressentiez plus le besoin;
  • Les femmes qui allaitent et qui continuent de fumer ne devraient pas cesser l’allaitement. Il est préférable d’allaiter avant de fumer pour minimiser l’exposition du bébé aux substances chimiques nocives.

Fumer pendant la grossesse

L’usage du tabac pendant la grossesse est dangereux pour votre santé et peut entraîner :

  • Une fausse couche;
  • Un travail prématuré;
  • Une perte des eaux prématurée;
  • Des problèmes liés au placenta (ce qui pose des risques pour la mère et le bébé);
  • Un risque accru que le bébé :
    • soit de trop faible poids à la naissance;
    • contracte des infections et d’autres problèmes de santé;
    • présente des problèmes de comportement et de santé mentale (tels que le TDAH, l’autisme, la dépression, un trouble d’apprentissage).

Fumer pendant l'allaitement

  • Fumer pendant l’allaitement peut vous exposer, vous et votre enfant, à des substances chimiques nocives et pourrais diminuer la quantité du lait maternel.
  • Si vous continuez de fumer, ne cessez pas d’allaiter. L’allaitement procure tout de même davantage de bienfaits que de ne pas allaiter. Assurez‑vous simplement de fumer à l’extérieur et loin du bébé.

Thérapie de remplacement de la nicotine (TRN)

Avantages :

  • Votre enfant et vous évitez d’être exposés à jusqu’à 7 000 substances chimiques contenues dans la fumée de cigarette.
  • Elle aide à réduire les envies de fumer et les symptômes de sevrage.
  • Elle double les chances de réussir à cesser de fumer.
  • Votre enfant et vous êtes exposés à une quantité moindre de nicotine que celle contenue dans la cigarette.

Risques :

Il n’existe aucun risque connu associé à l’utilisation d’une TRN, contrairement à la fumée de cigarette.

Voici des ressources pour vous aider en cas de besoin :

  • Visitez le site Pregnets (en anglais seulement) pour obtenir de l'aide et des renseignements destinés aux femmes enceintes et en période postnatale.
  • Pour obtenir de l’aide et des renseignements gratuits et confidentiels sur divers sujets, communiquez avec la Ligne d’info-santé publique Ottawa en composant le 613‑580‑6744 ou par courriel.
  • Pour de l’encadrement dans votre démarche d’abandon du tabagisme, appelez Télésanté Ontario en composant le numéro sans frais 1‑866‑797‑0000.

Consommation de cannabis pendant l’allaitement

Comment le cannabis peut-il affecter les bébés allaités?

Le cannabis est une plante composée de centaines de substances chimiques. Certaines de ces substances se nomment « cannabinoïdes », dont le THC (tétrahydrocannabinol). Le THC est une substance psychoactive, ce qui signifie qu’elle affecte votre cerveau et la façon dont vous pensez, agissez et ressentez.

Peu importe la façon de consommer le cannabis, le THC est absorbé par l’organisme et se retrouve dans les graisses corporelles et le lait humain. Cela signifie qu’il peut être transmis à votre bébé par l’allaitement. Il n’y a pas de quantité sécuritaire de cannabis dans le lait humain. Peu de recherches ont été faites sur le sujet, toutefois l’une d’elle a démontré que les bébés qui ont été exposés au THC par le lait humain peuvent présenter une diminution du tonus musculaire, une somnolence accrue, un faible réflexe de succion et un gain de poids lent.

L’allaitement est important pour la santé du bébé et du parent. Il est plus sûr de cesser de consommer du cannabis pendant l’allaitement.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas cesser complètement de consommer du cannabis :

  • Essayez d’en diminuer la quantité et la fréquence.
  • Choisissez un produit de cannabis avec une dose plus faible de THC.
  • Évitez la fumée secondaire de cannabis pour vous et votre bébé. Faites de votre domicile et de votre voiture des environnements sans fumée. Si vous fumez, faites-le à l’extérieur et demandez aux membres de votre famille et aux visiteurs de faire de même.
  • Évitez de consommer du cannabis avec de l’alcool, du tabac, des médicaments sur ordonnance ou en vente libre.
  • Pensez à consommer des produits de cannabis comme des huiles, des capsules ou des produits comestibles plutôt que de fumer pour protéger vos poumons. Commencez avec le moins de THC possible et soyez conscient des effets retardés.

Si vous consommez du cannabis et que vous voulez de l’aide pour réduire ou cesser votre consommation, vous pouvez :

Pour de plus amples renseignements :

Avez-vous d'autres questions?

  • Communiquez avec une infirmière en santé publique. Contactez le centre d'information santé publique Ottawa au 613-PARENTS [613-727-3687] (ATS : 613-580-9656) ou par courriel à EtreParentaOttawa@ottawa.ca

Avez-vous d'autres questions?

  • Communiquez avec une infirmière en santé publique. Contactez le centre d'information santé publique Ottawa au 613-PARENTS [613-727-3687] (ATS : 613-580-9656) ou par courriel à EtreParentaOttawa@ottawa.ca
février 2020

Contactez Nous