Le cannabis (marijuana)

Le cannabis est maintenant légal au Canada, et en Ontario les personnes âgées de 19 ans et plus peuvent donc en consommer. Cependant, le cannabis reste illégal pour les personnes âgées de moins de 19 ans dans la province.

L’adolescence est une période marquée par de grands changements, aussi bien sur le plan physique qu’émotionnel. C’est aussi une période où votre adolescent peut décider de consommer des drogues, comme le cannabis.

Pour vous aider à soutenir votre adolescent pendant cette période, voici comme point de départ quelques sujets qui pourraient vous être utiles :

Les risques liés à la consommation de cannabis pour votre adolescent (haut de la page)

Les jeunes âgés de moins de 25 ans qui consomment du cannabis sont exposés à des risques plus élevés. Voici certaines choses que vous devez savoir pour assurer la sécurité et la santé de votre adolescent :

Développement du cerveau

Le cerveau continue de se développer jusqu’au début de l’âge adulte. La consommation de cannabis pendant le développement du cerveau peut altérer la structure et le fonctionnement du cerveau, ce qui peut altérer de façon permanente la mémoire, la concentration, l’intelligence, le jugement ainsi que la capacité à prendre des décisions et à résoudre des problèmes.

S’abstenir de consommer du cannabis, ou attendre le plus longtemps possible avant de le faire, est le meilleur moyen pour un adolescent de protéger son cerveau et d’atteindre son plein potentiel.

Troubles mentaux

 La consommation précoce et fréquente de cannabis à l’adolescence peut augmenter la probabilité d’une psychose ou d’une schizophrénie, surtout s’il y a des antécédents dans la famille.

 Les adolescents peuvent choisir de consommer du cannabis pour différentes raisons, notamment pour gérer le stress ou un problème de santé mentale. Regardez les vidéos « temps D’EN parler » pour savoir comment discuter de santé mentale avec votre ado.

Dépendance

Le cannabis crée une dépendance, et les risques sont encore plus grands à l’adolescence.

Si la consommation de cannabis de votre ado vous inquiète, il existe des ressources qui peuvent vous aider. Renseignez-vous sur le programme en milieu scolaire ici

Conduite avec facultés affaiblies

Le cannabis altère les facultés requises pour conduire de façon sécuritaire, comme le jugement, le temps de réaction, l’attention et la coordination, et ce, pour tout le monde. En conduisant avec les facultés affaiblies, vous ou votre adolescent pourriez vous blesser, ou vous pourriez blesser d’autres personnes sur la route.

Une politique de tolérance zéro s’applique pour les jeunes conducteurs âgés de 21 ans et moins, les conducteurs débutants et les conducteurs commerciaux. Cela signifie qu’une personne de 21 ans ou moins n’a pas le droit d’avoir de cannabis dans son organisme. Une personne qui consomme du cannabis ne devrait jamais conduire.

Prévoyez plutôt un moyen de rentrer en toute sécurité avec un ami ou prenez OC Transpo, Uber, Lyft ou un taxi. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site canada.ca/neconduispasgele.

Votre rôle en tant que parent (haut de la page)

Vous avez plus d’influence sur votre adolescent que vous le pensez! Vos propres choix quant à la consommation de drogue peuvent influencer les décisions de votre adolescent au moment d’en essayer ou d’en consommer. Montrez-leur comment avoir du plaisir et gérer son stress sans consommer de drogues. Vous êtes un exemple à suivre aux yeux de votre adolescent! La meilleure chose à faire est donc de vous abstenir en sa présence.

Protégez votre résidence contre la fumée secondaire.

La fumée du cannabis contient beaucoup de substances chimiques cancérogènes qui se trouvent dans la fumée du tabac. La fumée peut nuire à la santé du consommateur de cannabis et des gens qui l’entoure. Si vous prévoyez en consommer, évitez de le fumer en optant pour des produits moins risqués.

L’abstention est le meilleur moyen de protéger votre ado contre la fumée secondaire.

Rangez vos drogues en lieu sûr

Les mineurs disent se procurer des drogues, comme de l’alcool et des opioïdes sur ordonnance, à la maison. Si vous envisagez de garder du cannabis chez vous, veuillez le ranger en lieu sûr. Vérifiez régulièrement vos médicaments pour vous assurer qu’il n’en manque pas.

Communiquez

Créez des occasions d’échanger et de discuter avec votre adolescent en planifiant des moments en tête-à-tête et en passant du temps de qualité avec lui.

Soyez prêt à entendre ce qu’il a à vous dire. Cela signifie aussi de tenir des conversations essentielles sur les drogues, y compris le cannabis.

Définissez des attentes claires

Fixez des limites réalistes pour les heures de rentrée et discutez avec lui des comportements que vous jugez acceptables et inacceptables. Ceci est l’occasion de faire participer votre adolescent à l’établissement des règles et des conséquences afin qu’il comprenne et accepte vos attentes. Appliquez les conséquences en cas de non­respect des règles et soulignez les bons coups quand elles sont respectées.

Amorcez le dialogue (haut de la page)

Téléchargez gratuitement la trousse de discussion Parler cannabis

Vous êtes la meilleure défense de votre ado contre la consommation de drogue. Abordez le sujet tôt, gardez l’esprit ouvert et parlez-en souvent. Il n’y a pas de recette parfaite pour en parler, mais voici quelques trucs qui pourraient vous être utiles :

Respectez le fait que votre enfant est l’expert de son milieu.

Demandez-lui de vous faire découvrir son monde. Évitez d’aborder votre enfant avec colère ou dans un climat de honte, de jugement ou de panique, car vos tentatives pourraient s’avérer contre-productives. Il est possible qu’il soit moins réceptif à votre message. Il sera ainsi plus enclin à s’ouvrir lorsqu’il vivra des moments difficiles et aura besoin de parler. Renforcez ses comportements positifs et montrez-lui que vous vous intéressez à sa vie.

Tenez-vous au courant.

Renseignez-vous sur le cannabis (p. ex. sur ses effets ainsi que les lois et la réglementation à ce sujet).

Choisissez le bon moment pour en parler.

Prévoyez un moment de tranquillité afin de pouvoir discuter ouvertement. Pour lancer la conversation, vous pouvez utiliser une référence digne de confiance tirée d’un article de journal ou d’un site Web (Santé publique Ottawa, Santé Canada ou le gouvernement de l’Ontario) qui porte sur les drogues.

Écoutez votre enfant.

La meilleure façon de parler de consommation de drogue à un ado, c’est de lui laisser la parole et de faire preuve d’ouverture d’esprit.

  • Demandez-lui de vous dire ce qu’il connaît au sujet du cannabis et des autres drogues. Qu’a-t-il entendu ou appris sur le cannabis, et qu’a-t-il vu?
  • Demandez-lui s’il a des questions ou des inquiétudes à propos de ce qui est « en train de se passer ».
  • Demandez à votre ado ce qui inquiète les jeunes et les mises en garde qui circulent entre eux sur les drogues et la sécurité. Quelles mesures votre adolescent et ses camarades prennent-ils pour assurer leur sécurité?

Insistez sur le fait que vous vous faites du souci pour lui et que vous aimeriez le comprendre.

Évitez de lui faire la morale. Si vous avez déjà abordé le sujet avec votre enfant, il sait probablement déjà que vous désapprouvez la consommation de drogues. Si vous lui faites davantage la morale, il y a fort à parier que votre enfant se fermera, fera la sourde oreille ou se mettra en colère. Cela pourrait aussi l’amener à penser que vous le désapprouvez lui, plutôt que ses gestes, ce qui pourrait lui inspirer un sentiment de honte et, par conséquent, l’amener à consommer davantage.

Soyez ouvert, encourageant et présent.

Signes de consommation de cannabis (haut de la page)

N’hésitez pas à demander de l’aide si la consommation de cannabis nuit à votre vie ou la vie de votre enfant. Si vous avez besoin d’aide pour gérer votre consommation ou si vous éprouvez des symptômes de sevrage, il existe des ressources pour vous aider.

Voici certains signes indiquant que votre ado a peut-être besoin d’aide en ce qui concerne sa consommation de cannabis ou d’autres drogues :

  • Ignore ses responsabilités au travail, à l’école ou à la maison.
  • Abandonne des activités qu’il trouvait importantes ou agréables.
  • Consomme de la drogue plus souvent.
  • Se sent incapable de diminuer ou de contrôler sa consommation.
  • A des changements d’humeur (p. ex. se sent irritable et paranoïaque).
  • Change d’amis.
  • A des problèmes avec des membres de la famille.
  • Est cachottier ou malhonnête.
  • Changement dans ses habitudes de sommeil ou son appétit, ou autres comportements.

Certains signes pouvant indiquer des problèmes liés à la consommation de cannabis peuvent ressembler aux comportements normaux des adolescents. Parlez à votre enfant pour voir s’il y a un problème.

Votre adolescent consomme ou désire consommer du cannabis (haut de la page)

L’adolescence est une période où votre enfant peut décider de consommer des drogues, comme le cannabis. Aidez-le à réfléchir aux raisons pour lesquelles il le fait et profitez-en pour lui donner de l’information.

Ce que dit la loi (haut de la page)

En Ontario, l’âge minimum légal pour consommer de l’alcool, du cannabis ou du tabac est fixé à 19 ans.

Les lois sur l’âge minimum sont établies pour protéger la santé et la sécurité des jeunes. Différentes peines sont imposées si l’on fournit des drogues à un mineur (une personne qui n’a pas atteint l’âge de la majorité fixé par la loi). À titre d’exemple, il est illégal de partager du cannabis avec une personne âgée de moins de 19 ans.

Renseignez-vous après du Service de police d’Ottawa!

Pour consulter certains des règlements fournis par les Services des règlements municipaux :

Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site canada.ca/cannabis ou le site ontario.ca/cannabis.

À qui s’adresser pour obtenir de l’aide (haut de la page)

Chaque école de la Ville d’Ottawa offre les services d’un intervenant en toxicomanie par le Conseil scolaire catholique d’Ottawa (pour les écoles anglaises de ce conseil), par Rideauwood Addiction and Family Services (pour les écoles anglaises du Conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton et par la Maison Fraternité (pour les conseils scolaires de langue française).

La consommation de cannabis, d’alcool ou de toute autre drogue de votre ado vous inquiète? Communiquez avec son école, qui pourra vous adresser à un spécialiste.

Informez-vous sur ce que vos enfants apprennent sur le cannabis à l’école!

 

Voici des articles et des ressources à consulter pour obtenir d’autres renseignements.

Si votre propre consommation de marijuana ou celle de quelqu’un d’autre vous préoccupe, vous pouvez demander de l’aide : Veuillez consulter le site Web de Santé publique Ottawa pour obtenir une liste des ressources locales.

 

Contactez Nous